Le Drakkar parle deux fois en première ronde

Olivier Lampron a représenté la toute première sélection du Drakkar à cette séance de repêchage 2023 de la LHJMQ, au neuvième rang.

Le Drakkar de Baie-Comeau a décidé de faire partie des joueurs majeurs en première ronde du repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). L’équipe, qui avait à l’origine le 9e choix de ce premier tour, a également conclu une transaction afin d’obtenir le 18e choix, qui était entre les mains des Wildcats de Moncton. Olivier Lampron et Jabez Seymour, deux attaquants, ont été les deux premiers joueurs choisis.


Pour obtenir les services de Seymour, l’entraîneur-chef et directeur général Jean-François Grégoire a cédé l’attaquant Vincent Collard, premier choix de l’équipe en 2021, troisième au total. En retour, il a reçu le troisième choix de premier tour des Wildcats et leur choix de troisième ronde en 2023.

Avec son premier choix, le Drakkar a sélectionné Lampron, un attaquant des Vikings de Saint-Eustache classé au même échelon par la Centrale de soutien au recrutement (CSR) de la LHJMQ. Pour ce qui est de Seymour, en provenance de South Kent Selects Academy, il était classé 31e par la centrale.



« C’est un joueur intense, qui joue sur 200 pieds, et on aime ce qu’il peut nous apporter », a indiqué le patron hockey à propos d’Olivier Lampron. « Il travaille fort et les joueurs qui travaillent fort vont progresser. Il est en plein dans l’identité du Drakkar. » L’ailier droit de 15 ans a récolté 8 buts et 23 passes en 40 rencontres ans l’uniforme des Vikings.

«Je sentais que ça pouvait marcher (à Baie-Comeau). C’est l’équipe avec laquelle j’avais le meilleur feeling dans les entrevues », a lancé Olivier Lampron, qui ne doute pas qu’il saura trouver aisément sa place dans la fameuse identité du Drakkar.

Quant à Seymour, un autre patineur faisant preuve d’intensité sur la glace, il a amassé 12 buts et 22 mentions d’aide avec les Selects. Il y avait belle lurette que le Drakkar n’avait pas sélectionné un hockeyeur anglophone, un gaillard de Terre-Neuve de six pieds trois, en provenance des Maritimes.

« L’échange de Vincent était dans les options aux Fêtes l’an dernier, mais on voulait lui donner une autre demi-saison, a lancé Grégoire. C’était important d’aller chercher un autre choix de première ronde et il fallait sacrifier un élément pour ça. Seymour, c’est un bon patineur, un power forward, et il voulait venir jouer à Baie-Comeau. Des gros bonshommes qui patinent, il n’y en avait pas tant que ça au Québec. On souhaite qu’un nouveau départ pour Vincent pourra lui faire du bien. »



En deuxième ronde, Baie-Comeau a jeté son dévolu sur un défenseur format géant, Alexis Mathieu, des Harfangs du Triolet, classé en début de quatrième ronde par la CSR. Mathieu fait six pieds trois pouces et 171 livres.

Le bal des transactions

Pas satisfait d’avoir mis la main sur un autre choix de première ronde, Grégoire a continué à faire fonctionner son cellulaire à plein. Le Drakkar a ensuite transigé avec les Remparts de Québec. Le dg baie-comois a acquis le choix de deuxième ronde de Québec (35e) contre un choix de troisième tour (41e) et la sélection de deuxième ronde de Baie-Comeau en 2025.

Avec ce choix, le gardien Lukas Beckman du Rousseau-Royal de Laval-Montréal fut la sélection. Beckman a été le deuxième cerbère sélectionné samedi. « C’était une priorité d’aller chercher un gardien, (Olivier) Ciarlo a 19 ans », a soutenu le dg, qui a transigé quand il a vu que Beckman était toujours disponible à ce rang.

Autre transaction en début de troisième ronde avec le Phoenix de Sherbrooke afin d’acquérir son choix numéro 42, en retour des choix 49 et 110 (6e ronde). Et autre arrière imposant pour le Drakkar avec cette sélection, celle de Zachary Hachey (6′2′', 191 livres), un produit du Collège Charles-Lemoyne. En fin de troisième ronde, un autre défenseur, Jayden Lazare (Lac-Saint-Louis), est devenu propriété de l’équipe nord-côtière.

Pour son premier droit de parole en quatrième ronde, le Drakkar est retourné dans les Maritimes pour mettre la main sur un coéquipier de Seymour avec South Kent Academy, Drew Allison, un défenseur de six pieds un pouce. Ce fut ensuite la sélection de l’ailier gauche Pierre-Olivier Denis, des Gaulois de Saint-Hyacinthe.



Voici les autres sélections du Drakkar samedi.

  • 5e ronde (92) : Zachary Paulhus, AD, 5′10′', 186 lbs, Gaulois de Saint-Hyacinthe
  • 6e ronde (103) : Elliot Desmarais, C, 6′, 222 lbs, Cantonniers de Magog
  • 7e ronde (116); Carter Arnold, GB, 6′, 180 lbs, East Coast Blizzard U18
  • 9e ronde (157) : Marco Campo, AG, 5′11′', 154 lbs, Rousseau-Royal Laval-Montréal
  • 11e ronde (193) : Anthony Morin, AG, 5′11′, 168 lbs, Collège du Mont Sainte-Anne, RSEQ
  • 12e ronde (206) : Thomas St-Louis, AG, 6′1′', 192 lbs, Intrépide de Gatineau
  • 12e ronde (210) : Justin Giguère, GB, 5′11′', 154 lbs, Élites de Jonquière
  • 12e ronde (211) : Cédrick St-Pierre, AD, 6′, 151 lbs, Gaulois du Richelieu M17
  • 13e ronde (229) : Michael Pilgrim, DD, 6′1′', 198 lbs, East Coast Blizzard U18
  • 14e ronde (247) : Sydney Gagnon, DD, 5′11′', 159 lbs, Élites de Jonquière

De la profondeur

Grégoire avait déjà fait valoir que ce repêchage 2023 foisonnait de bons joueurs dans les quatre premières rondes et c’est pourquoi il avait mis la main mercredi sur trois sélections dans cette quatrième ronde, pour un total de sept choix dans les quatre premiers tours. Il a manoeuvré pour en acquérir un autre au total, mais après de nombreux trocs.

« On a bougé parce qu’on avait identifié des besoins spécifiques et qu’on voyait que les gars visés étaient encore disponibles », a-t-il dit.

Durant cette fort mouvementée séance de sélection, Jean-François Grégoire a peut-être réalisé un coup fumant passé inaperçu en faisant l’acquisition du joueur de centre de 17 ans Raoul Boilard, choix de quatrième tour de Gatineau l’an dernier. En retour, les Olympiques ont reçu l’une des trois sélections du Drakkar en quatrième ronde cette année. Même si Boilard entend jouer avec les Lancers d’Omaha de la USHL l’automne prochain, le patron hockey a décidé de tenter sa chance.

« S’il avait décidé de jouer au Québec, Raoul Boilard aurait sorti parmi les cinq premiers au repêchage l’an passé. Il a encore la NCAA en tête, mais il n’est pas fermé à nous. Si ce n’est pas à 17 ans, ça pourrait être plus tard, on ne sait jamais. C’est un joueur que je connais très bien, qui a des chances d’être repêché dans la Ligue nationale l’an prochain », a-t-il soumis.

Justin Gill avec les recrues

Les joueurs fraîchement sélectionnés par le Drakkar ce samedi avaient la chance de rencontrer un patineur qui aura un important rôle à Baie-Comeau la saison prochaine, Justin Gill. Le repêchage se tenait justement à Sherbrooke, sa ville d’adoption des dernières campagnes.

« Ce ne fut pas une surprise de quitter le Phoenix, je savais depuis une couple de mois que je serais échangé, a confié le vétéran de 20 ans. Il restait seulement la destination à connaître, mais avec les réseaux sociaux, j’avais une petite idée d’un ou deux endroits et le Drakkar en faisait partie. Donc, pas surpris non plus de la destination. »

Au fil de ses conversations avec Grégoire dans les derniers jours, Gill a compris qu’un de ses rôles sera « d’aider à inculquer une culture de gagnant au sein de l’organisation » tout en récoltant des points, bien sûr, lui qui en a amassé 93 l’an dernier avec le Phoenix.

« Le Drakkar va être compétitif la saison prochaine et je suis très content d’en faire partie. Je vais apporter avec le Drakkar le rôle offensif que j’avais à Sherbrooke l’an passé et aider les jeunes à progresser vers la prochaine étape », a-t-il conclu.

NOTES : Lors de la sélection de Seymour, le vice-président du conseil d’administration du Drakkar, Félix Lefrançois, a tenu à offrir les condoléances du club aux familles des quatre jeunes hockeyeurs de la Haute-Côte-Nord, deux duos de frères, qui ont péri la semaine dernière lors d’une sortie nocturne de pêche au caplan.