David Lavoie a sauvé les Lions de St. Lawrence de l'élimination en marquant en prolongation.

Hockey collégial: les Lions évitent l'élimination

Les Lions n'ont pas dit leur dernier mot. Avec une victoire de 3-2 en prolongation vendredi soir, St. Lawrence force la tenue d'un quatrième match dans la série finale du hockey collégial masculin québécois que les Dynamiques de Sainte-Foy mènent toujours, 2-1.
David Lavoie a marqué en échappée après 2 min 42 s de jeu supplémentaire. Dans le couloir du complexe sportif de L'Ancienne-Lorette, les représentants du Réseau du sport étudiant du Québec ont dû remballer la bannière et les médailles. «C'est la première fois que je réussis un but important comme ça!» a reconnu le héros du jour, acclamé par ses coéquipiers.
Sainte-Foy n'était qu'à 15 minutes de l'ultime célébration, dans cette série trois de cinq toute régionale. Les Dynamiques avaient résisté à cinq infériorités numériques en deuxième période, Philipe Giroux enregistrant même le seul but jusque-là avec un homme en moins sur la glace.
Mais 2 buts en 10 secondes d'Antoine Bédard des Lions, en troisième, ont tout remis en question. Les visiteurs ont ensuite provoqué la prolongation avec trois minutes à jouer au dernier vingt grâce à un long tir de Jordan Picard. Ce même défenseur qui a ensuite causé le revirement permettant à Lavoie de se présenter seul devant Philippe Gatien et de le déjouer.
«Même si on avait de la misère à la mettre dedans, on n'a jamais lâché. Par contre, ce serait bien d'être plus opportunistes au prochain match», a insisté Lavoie, dont la formation a aussi eu l'ascendant au chapitre des lancers, 33-26.
«Des matchs comme ça, que tu sois dans n'importe quelle ligue, c'est intense», a assuré l'entraîneur-chef des vainqueurs, Guy Chouinard. «Tu ne regardes pas s'il est écrit LNH sur les gilets. On a une équipe jeune et la plupart des gars vivent ça pour la première fois. Alors on va les laisser vivre le moment présent, mais il faut recommencer dimanche», a poursuivi celui qui a joué plus de 600 matchs dans la Ligue nationale et en a coaché le double dans le junior majeur. Champion en 2014, son club participe à une sixième finale dans cette ligue.
«On n'est pas surpris que ce soit 2-1, c'est une série finale contre nos grands rivaux. Ce sont les choses normales. On va s'enligner pour dimanche», a pour sa part résumé le pilote des perdants, Christian LaRue. Ses Dynamiques seront donc les hôtes des Lions dimanche, 13h, au PEPS de l'Université Laval. Patinoire située à quelques coups de patin des deux cégeps.