Avec sa troisième victoire en slalom aux Mondiaux, l’Autrichien Marcel Hirscher a égalé la marque du légendaire skieur Ingemar Stenmark. Cet exploit est d’autant plus important qu’il pourrait s’agir de l’une de ses dernières courses.

Hirscher slalome vers sa 7e victoire

ARE, Suède — Marcel Hirscher a sonné la charge et mené l’Autriche à un balayage du podium en slalom masculin, dimanche, aux Championnats du monde de ski alpin d’Are.

Hirscher a arrêté le chrono à deux minutes et 5,86 secondes, et il l’a emporté par 0,65 seconde, s’adjugeant du même coup sa septième médaille d’or en carrière aux Mondiaux.

Après avoir réalisé l’une de ses meilleures performances en carrière - d’après son propre avis - en première manche pour se forger une avance de 0,56 seconde, l’Autrichien a pu la creuser davantage lors de son deuxième passage pour signer sa troisième victoire en slalom aux Mondiaux. Il a ainsi égalé la marque du légendaire skieur Ingemar Stenmark.

Cet exploit est d’autant plus important qu’il pourrait s’agir de l’une de ses dernières courses.

«C’est incroyable!, s’est exclamé Hirscher, j’ai obtenu une autre médaille d’or, après celles de 2013, 2017 et maintenant 2019, alors que ce seront peut-être mes derniers championnats du monde.»

Derniers championnats?

Hirscher est constamment interrogé sur son avenir, bien qu’il soit déjà le skieur le plus prolifique de sa génération. Il a signé 68 victoires en carrière en Coupe du monde - à 18 de Stenmark -, et il pourrait obtenir le mois prochain son huitième gros globe de cristal consécutif.

Si on ajoute à ces victoires ses sept médailles d’or aux Mondiaux - qui font partie d’une collection de neuf - et ses deux titres olympiques, Hirscher pourrait annoncer sa retraite sans aucun arrière-goût. Peu importe le moment choisi.

Michael Matt, le frère de l’ex-Olympien et champion du monde de slalom Mario Matt, a grimpé sur la deuxième marche du podium, devant son compatriote Marco Schwarz, à 0,76.

Fournier 24e

Le Montréalais Simon Fournier, qui s’était joint à l’équipe de développement canadienne en 2016, a abouti au 24e échelon, à 3,56 secondes de Hirscher.

Fournier est le seul skieur canadien à avoir terminé les deux manches du slalom dimanche. Erik Read, de Calgary, a enfourché une porte dans le haut du parcours, tandis que Trevor Philp, de Toronto, était sur le point de terminer parmi les 25 premiers lorsqu’il a été victime d’une sortie de piste dans le bas de la piste.

«C’était définitivement une bonne bataille, a reconnu Fournier. C’est une belle expérience dans l’ensemble (de participer aux Mondiaux). C’est beaucoup d’apprentissage en termes de nouvelles expériences de glisse.»

Le seul autre skieur à avoir remporté sept médailles d’or aux Mondiaux fut l’Autrichien Toni Sailer, à la fin des années 1950.

Hirscher a été affecté par un rhume cette semaine. Il avait terminé deuxième derrière le Norvégien Henrik Kristoffersen lors du slalom géant vendredi.

«Je voudrais remercier toute l’équipe puisqu’elle a rendu cela possible, a dit Hirscher. Elle a travaillé très fort pour me mettre sur pied, donc merci pour tout.»

Il s’agissait de la dernière épreuve aux Mondiaux de ski alpin. Au total, les athlètes canadiens ont percé le top-10 à quatre reprises.

Roni Remme a terminé cinquième au combiné, Laurence St-Germain a signé une sixième place en slalom, Ben Thomsen a abouti au septième rang en descente et Erin Mielzynski a fini 10e en slalom. Le Canada a également obtenu une neuvième place dans l’épreuve par équipes. Avec La Presse canadienne