Drew Brees, le quart le plus précis de la NFL, a encore une fois été à la hauteur de la situation avec des gains aériens de 376 verges, dimanche.

Heureusement il y a la Nationale!

CHRONIQUE / L’enlevant duel que se sont livrés les Panthers de la Caroline et les Saints de La Nouvelle-Orléans a redonné du lustre à une première ronde des séries éliminatoires qui avait été plutôt terne jusque-là dans la NFL.

Drew Brees, le quart le plus précis de la NFL, a encore une fois été à la hauteur de la situation avec des gains aériens de 376 verges, alors que les protégés de Sean Payton ont eu le dessus pour la troisième fois en l’espace de quelques mois sur la troupe de Ron Rivera. Au compte de 31-26, cette fois, après avoir signé des gains de 34-13 en septembre et de 31-21 en décembre. 

Lors de deux premiers rendez-vous, les Saints avaient misé sur l’attaque au sol pour avoir le dernier mot. Dimanche, Sean Payton a remis le sort des siens entre les mains de Brees — comme ce fut souvent le cas au cours des dernières années — et sur les épaules de la brigade défensive des Saints en fin de match après avoir perdu un pari audacieux qui a permis aux Panthers d’obtenir une dernière chance de renverser la vapeur dans les derniers instants du quatrième quart.

Réputé pour avoir commandé un botté court pour amorcer la deuxième demie du Super Bowl XLIV remporté par les Saints sur les Colts, il y a quelques années, Payton a de nouveau pris un pari risqué en tentant un quatrième jeu avec deux verges à franchir au beau milieu du terrain après l’arrêt automatique de deux minutes. Mais la passe de Brees a été interceptée et les Panthers ont repris le ballon à leur ligne de 30 verges avec un peu moins de deux minutes à écouler au cadran. Mais Cameron Jordan, le leader de la défensive des Saints, et ses potes ont sauvé les meubles, mettant fin au match avec un retentissant sac aux dépens de Cam Newton.

Le quart des Panthers n’a toutefois pas à rougir de sa performance, lui qui a beaucoup mieux fait que lors de ses deux sorties précédentes contre les Saints cette saison avec des gains de 349 verges par la voie des airs.

17 ans pour ça!

En début d’après-midi, la confrontation entre les Bills et les Jaguars n’était pas digne d’un match éliminatoire de la NFL, si on fait exception du brio de la solide unité défensive de Jacksonville.

Quand un quart-arrière aussi mauvais que Blake Bortles doit gagner plus de verges au sol que par la passe (88 contre 87) pour que l’attaque des Jaguars fonctionne quelque peu, il y a un problème. Un GROS problème! 

Et son vis-à-vis Tyrod Taylor n’a guère fait mieux. Pour les fans des Bills, c’était encore une fois le jour de la marmotte!

Un mauvais arbitre

Pouvez-vous bien me dire qui a décidé de confier un match des séries à l’officiel Jeff Triplette, samedi?

C’est bien simple, chaque fois que je le vois celui-là, j’ai l’impression que je refais les mêmes cauchemars qu’à l’époque où j’apercevais Ron Fournier sur la patinoire du Colisée lors d’un affrontement Canadien-Nordiques. Comme si les autorités de la LNH avaient été incapables de trouver un arbitre compétent cette journée-là.

Samedi, lors du match entre les Chiefs et les Titans, Triplette a manqué les échappés de Marcus Mariota, après un violent plaqué de Derrick Johnson, et de Travis Kelce, sur le jeu où il a subi une commotion, avant d’être sauvé en fin de match quand la reprise vidéo a clairement démontré que Derrick Henry était au sol depuis au moins deux secondes quand Marcus Peters lui a arraché le ballon des mains.

Pauvres Chiefs! La troupe d’Andy Reid a perdu tous ses moyens après la blessure subie par Kelce. Alex Smith n’a pas les nerfs assez solides pour gagner dans les séries. Vite qu’on l’échange aux Browns et qu’on remette le ballon au jeune Pat Mahomes.