Alex Harvey, de Saint-Ferréol-les-Neiges, a complété l’épreuve de 30 km avec un temps d’une heure, 11 minutes et 20,7 secondes.

Harvey termine au sixième rang du skiathlon aux Mondiaux

Le fondeur Alex Harvey, qui se prépare à tourner la page sur sa carrière avec la fin des Championnats du monde qui se terminent dimanche, en Autriche, a pris la sixième place samedi lors de l’épreuve de 30 km du skiathlon.

Le skieur de Saint-Ferréol-les-Neiges a bien terminé la dernière portion de la course, qui se déroulait en style libre, mais une moins bonne performance dans le premier segment en style classique l’a éloigné du podium. Il n’a pas été en mesure de s’échapper, à la fin du troisième tour en style classique, avec un groupe de sept coureurs qui avait réussi à se détacher.

Le Québécois âgé de 30 ans, qui a annoncé plus tôt cette semaine qu’il prendra officiellement sa retraite à la fin de la campagne, était neuvième après la première portion du skiathlon — le 15 km style classique. Il a cependant haussé la cadence dans la dernière portion de l’épreuve, le 15 km style libre, pour percer le top 10.

«C’était une course en deux temps pour moi. Je savais qu’avec (Alexander) Bulshunov et (Iivo) Niskanen en classique, ce serait difficile, d’autant plus que le parcours classique est plus exigeant que celui en «skate»», a-t-il déclaré à l’agence Sportcom. Bulshunov a finalement terminé deuxième, étant coiffé au fil d’arrivée par le Norvégien Sjur Roethe dans la dernière descente.

«Je suis beaucoup plus à l’aise en «skate» et c’est de bon augure pour le 50 km libre, mais reste qu’il y a une petite déception à propos de ma portion de classique», a déclaré celui qui boucle sa carrière dimanche. «Ce sont mes derniers Championnats du monde et c’est le gros objectif de la saison. Pour avoir de la satisfaction personnelle, il faut que je me batte jusqu’au bout et c’est ce que j’ai fait aujourd’hui», a-t-il conclu.

Un groupe de sept coureurs s’est échappé à la fin du troisième tour de la portion en style classique, et Harvey n’a pas été en mesure de s’accrocher.

«Même si je termine sixième, je n’ai jamais été en mesure de me battre pour le podium», a résumé Harvey.

Harvey a d’ailleurs pointé son pouce vers le bas en franchissant la ligne d’arrivée, même s’il venait tout juste de battre le Britannique Andrew Musgrave.

Evan Palmer-Charrette, de Thunder Bay, en Ontario, a terminé au 45e rang, tandis que Scott James Hill, de Toronto, a fermé la marche au 58e échelon.

Chez les dames, la Norvégienne Therese Johaug a remporté le skiathlon en 36:54,5. Elle a devancé au fil d’arrivée sa compatriote Ingvild Flugstad Oestberg par 57,6 secondes, et la Russe Natalia Nepryaeva par 58,7.

Johaug n’a jamais regardé derrière elle : elle a complété le 7,5 km en style classique au premier rang, et s’est assurée de maintenir son avance pendant le 7,5 km style libre.

Katherine Stewart-Jones, de Chelsea, a été la meilleure fondeuse canadienne en vertu de sa 39e place. Cendrine Browne, de Saint-Jérôme, a pris le 40e rang, loin devant Maya MacIsaac-Jones, d’Athabasca, en Alberta, qui a fini 54e.

Les Mondiaux de ski de fond se poursuivront dimanche à Seefeld avec la tenue des sprints par équipes masculin et féminin. Harvey a cependant choisi de s’en absenter, afin de préserver son énergie pour tenter de défendre son titre de champion du monde au 50 km. Avec La Presse canadienne