Au terme des deux premières épreuves à la Coupe du monde de Ruka, le fondeur occupe le 12e rang du classement cumulatif du mini tour, à seulement deux échelons de son objectif d’un top 10.

Harvey termine 13e au 15km de Ruka

Le fondeur québécois Alex Harvey a bien tiré son épingle du jeu, lors de la deuxième étape de la Coupe du monde de Ruka, terminant 13e à l’épreuve du 15km style classique, samedi.

Il s’agit d’un résultat fidèle aux attentes pour l’athlète de 29 ans, qui a franchi le fil d’arrivée à seulement 34,4s de la deuxième position occupée par le Norvégien Didrik Toenseth. Un autre Norvégien, Johannes Hoesflot Klaebo a survolé cette course avec départs individuels grâce à un chrono de 33:38,8. La troisième place est quant à elle revenue au Finlandais Iivo Niskanen (33:56,5).

«Je suis content. Je me sentais bien. Je termine treizième à la fin, mais c’était super serré. Le premier gagne par 15 secondes sur le deuxième, mais si on regarde le top 5, c’était vraiment super serré. Alors c’était une bonne course pour moi. Pour un début de saison, c’est très satisfaisant», a estimé Harvey en entrevue au Soleil.

Ce dernier n’a pas rencontré de difficultés particulières en piste, trouvant même suffisamment d’énergie pour remonter de quelques échelons en fin de parcours.

«J’ai gardé ma position du début à la fin. J’ai gagné un ou deux rangs dans les deux derniers kilomètres, alors j’ai eu un bon push à la fin. C’était une bonne course dans des conditions assez rapides pour un 15km classique. Dans les 34 minutes pour le premier, c’est assez rapide. Par le passé ici, c’était plutôt autour de 36 minutes. Disons que c’était une neige qui glissait bien, alors c’était plaisant de compétitionnner», a raconté Harvey.

Son coéquipier canadien Devon Kershaw a lui aussi connu une bonne journée de compétition à Ruka, terminant 26e avec un temps de 34:54,0.

«Quand je suis parti, il avait déjà un tour de fait. Donc je l’ai rattrapé et il a embarqué juste derrière moi. Il m’a suivi pendant les deux tours et il est remonté progressivement de rangs, en passant de la cinquantième à la 26 position. C’était une bonne course pour lui», a estimé Harvey. 

Au terme des deux premières épreuves à la Coupe du monde de Ruka, le fondeur occupe le 12e rang du classement cumulatif du mini tour, à seulement deux échelons de son objectif d’un top 10, ce qui est de bon augure à la veille de l’épreuve de poursuite de 15km.

«Je suis très content d’où je me trouve à ce stade-ci. En début de saison, je sais que physiquement, je ne suis pas à 100%. Tandis que ceux qui sont en avant, ce sont des pays qui doivent être performants dès le début de la saison juste pour être sélectionnés pour les jeux olympiques. Nous, on a le luxe d’être déjà présélectionnés. Si on voulait gagner ici, on changerait le plan d’entraînement de beaucoup. Donc je suis vraiment satisfait. Ça ressemble beaucoup aux dernières années. C’est très positif», a-t-il conclu.