Une petite gaffe tactique a privé Alex Harvey d’une place en demi-finale, samedi.

Harvey sent que sa forme revient

Pour la troisième fois en autant de sprints cette saison, le parcours d’Alex Harvey s’est arrêté en quarts de finale, samedi, à la Coupe du monde de Davos. Performance bonne pour une 23e place.

Mais journée satisfaisante malgré tout, car le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges a senti qu’il gagnait de la vitesse par rapport à ses deux premières sorties. Et sur un court sprint comme celui de Davos, il est désavantagé.

«Ça commence vraiment à revenir», a commenté Harvey. «Dans les quarts de finale précédents, je finissais dernier, j’étais complètement décroché. Et ça faisait quelque chose comme quatre ans que je ne m’étais pas qualifié ici [six ans, en fait]. Mais j’en voulais plus quand même.»

Cette fois-ci, il a pris le cinquième rang de la cinquième et dernière vague, la plus rapide des quarts de finale. Une petite gaffe tactique en fin de parcours l’a privé d’une place en demi-finale, car les deux skieurs devant lui ont été repêchés pour la suite.

«J’étais quatrième, mais j’ai fait une erreur de positionnement en voulant doubler le Français. Le Norvégien en a profité pour me dépasser. Si j’avais juste gardé ma ligne, j’aurais pu finir quatrième et passer en demi-finale», s’est-il désolé. Harvey avait au préalable inscrit le 21e temps des qualifications, 2:28,14.

Une «pause Klaebo»

Encore une fois, le Norvégien de 21 ans Johannes Hosflot Klaebo s’est imposé, sa sixième victoire de la saison. Sa stratégie de samedi semblait simple : prendre les devants dès le départ et conserver l’avance. En finale, il a fait la barbe aux meilleurs skieurs de la journée, finissant en 2:28,07, près de deux secondes devant son dauphin, le redoutable italien Federico Pellegrino. Deux secondes, une éternité au sprint.

«Depuis les deux dernières courses à Québec la saison dernière [en mars], c’est lui qui a tout gagné», a rappelé Harvey. «On se bat tous pour la deuxième place depuis ce temps-là.»

Les fondeurs profiteront toutefois d’une «pause Klaebo». La jeune sensation a déjà annoncé son absence du 15 km style libre de dimanche et de la Coupe du monde du week-end prochain (Toblach), histoire d’être frais et dispos pour les Jeux olympiques. «Sa forme est peut-être trop élevée, trop tôt. S’il continue à compétitionner non-stop comme ça, il va juste crasher. Son absence ouvre la porte» à la compétition, estime Harvey.

Klaebo est bien sûr seul en tête du classement général de la Coupe du monde, avec 626 points. C’est 284 de plus que son plus proche poursuivant, le Russe Alexander Bolchunov, et 388 de plus que Harvey, cinquième.

Chez les femmes, la Suédoise Stina Nilsson a remporté la finale, huit petits centièmes devant la Norvégienne Maiken Caspersen Falla. Dahria Beatty a été la meilleure Canadienne des qualifications avec une 53e place, devant Katherine Stewart-Jones (55e) et Cendrine Browne (64e). Seules les 30 premières accèdent aux rondes éliminatoires.