Harry Kane a marqué les deux buts de l'Angleterre, lundi, dans un gain de 2-1 contre la Tunisie.

Harry Kane se charge de la Tunisie

VOLGOGRAD — Jusqu’ici tout va bien : l’Angleterre a réussi son entrée dans la Coupe du monde en s’offrant de justesse la Tunisie (2-1) grâce à un doublé du capitaine Harry Kane, lundi à Volgograd, lors de la première journée du groupe G.

La formation de Gareth Southgate, en pleine montée de confiance à l’abri des regards et dans une sérénité méconnaissable, a repoussé encore un peu les craintes d’un énième naufrage lors des grandes compétitions grâce à son héros «Captain Kane».

L’Euro 2016 avait tourné à l’humiliation pour Kane et les siens, battus par l’Islande en ronde des 16. Et l’Angleterre n’avait pas gagné un seul match lors du dernier Mondial, en 2014.

Mais Southgate, qui a savouré une victoire à son premier match du Mondial comme entraîneur des Anglais, a revampé le groupe, devenu plus persistant, plus tenace. Lundi, les jeunes «Trois Lions» ont largement dominé les «Aigles de Carthage».

Encore de l’incertitude

La Tunisie n’étant que 21e au classement FIFA, l’incertitude reste importante sur le niveau réel de ces jeunes Anglais, mais Southgate pourra être satisfait : les intentions sont là et Kane est au rendez-vous, lui qui a marqué à la 11e minute et à la 91e.

«Il ne faut jamais arrêter de lutter», a dit Kane. «Je suis complètement enchanté.» N’ayant pas marqué à l’Euro 2016, l’Anglais de 24 ans a eu l’instinct du prédateur si souvent montré avec Tottenham, en Premier League anglaise.

«Félicitations à tous les joueurs car entrer dans une Coupe du monde, ce n’est pas facile», a souligné Kane. On a joué de manière brillante, on était très à l’aise sur le terrain donc c’est très bien pour un premier match. On est très satisfaits.»

Le poli Southgate pourra toutefois regretter la maladresse face au but et la naïveté parfois criante, comme ce penalty — converti par Ferjani Sissi à la 35e minute — concédé sans véritable danger pour un coup de coude de Kyle Walker au visage de Ben Youssef. N’eut été ce mauvais geste, tout avait été parfait ou presque.

Plusieurs fautes ont été appelées contre l’Angleterre, avant le dénouement à la 91e minute. Kane avait notamment été amené deux fois au sol. «Peut-être qu’il y a eu une justice à la fin», a dit le capitaine anglais.

L’Angleterre se tourne maintenant vers son prochain adversaire, le Panama, dimanche.