Harry Howell s’est joint aux Rangers en 1952-1953, et allait éventuellement disputer 1160 matchs dans l’uniforme des Rangers, plus que tout autre joueur dans l’histoire de l’équipe.

Harry Howell (1932-2019): départ d’un des grands des Rangers

Harry Howell, un défenseur qui a joué 17 de ses 21 saisons dans la Ligue nationale de hockey avec les Rangers de New York, est décédé dimanche. Il était âgé de 86 ans.

Le décès de Howell, annoncé sur le site Internet de la LNH, survient seulement quelques semaines après celui de sa femme Marilyn, avec laquelle il a été marié pendant 64 ans, et quelques jours à peine après celui de l’attaquant Ted Lindsay, une autre figure légendaire de la LNH.

Né à Hamilton, en Ontario, le 28 décembre 1932, Howell s’est joint aux Rangers en 1952-1953, après deux saisons avec Guelph au niveau junior. Il est immédiatement devenu l’un des meilleurs défenseurs à caractère défensif dans la LNH. L’athlète de six pieds, un pouce et 195 livres allait éventuellement disputer 1160 matchs dans l’uniforme des Rangers, plus que tout autre joueur dans l’histoire de l’équipe.

Il a connu sa meilleure production offensive en 1966-1967, récoltant 12 buts et 40 points en 70 matchs, permettant aux Rangers de participer aux séries éliminatoires pour la première fois après une disette de quatre saisons. Les Rangers s’étaient cependant inclinés en quatre parties d’affilée face au Canadien de Montréal en demi-finale.

Trophée Norris

Au passage, Howell a été nommé au sein de la première équipe d’étoiles et a remporté le trophée Norris pour la première et seule fois de sa carrière. Ce faisant, il allait devenir le dernier défenseur de l’époque des six équipes à se voir octroyer cet honneur, et aussi le dernier avant que Bobby Orr ne s’approprie ce trophée lors des huit saisons suivantes.

Cette même saison, il avait terminé au cinquième rang dans le scrutin pour le trophée Hart, tout juste derrière Henri Richard, du Canadien. Le trophée avait été remis à l’attaquant Stan Mikita, des Blackhawks de Chicago.

Le 10 juin 1969, les Rangers échangent Howell aux Golden Seals d’Oakland en retour d’une somme d’argent. Le 5 février 1971, les Golden Seals le cèdent aux Kings de Los Angeles contre un choix de huitième ronde. Entre 1973 et 1976, il a joué avec trois équipes différentes dans l’Association mondiale de hockey avant d’accrocher ses patins à l’âge de 43 ans.

Il a été intronisé au Temple de la renommée du hockey en 1979, la même année que Orr et Richard. Les Rangers ont retiré son chandail numéro 3 le 22 février 2009.

Dans un communiqué, le commissaire Gary Bettman a rendu hommage à Howell.

«On se souviendra de lui non seulement pour sa régularité et son leadership, mais aussi pour la classe qu’il a toujours affichée. À titre de meneur chez les Rangers de New York pour le nombre de matchs en carrière, il a été un exemple de fiabilité, ratant seulement 17 matchs lors de ses 16 premières saisons dans la LNH. Il était un homme humble et gentil, et lui et sa femme Marilyn ont été des piliers des communautés dans lesquelles ils ont vécu», a déclaré Bettman.