Lewis Hamilton

Hamilton reprend l'initiative

Lewis Hamilton a repris l'initiative et partira dimanche en pole position du Grand Prix d'Espagne de Formule 1. Au bout d'une séance de qualifications à suspense, le triple champion du monde a réussi un tour quasi parfait (1:22) à son ultime tentative pour retrancher près de trois dixièmes de seconde au chrono de Nico Rosberg, son coéquipier chez Mercedes. Du même coup, il signait sa 52e pole position en carrière; sa troisième cette saison.
Accablé par les problèmes techniques depuis le début de cette saison 2016, Hamilton a laissé s'échapper Rosberg, qui détient une avance de 43 points sur le Britannique. «Nico est très bon depuis le début de la fin de semaine, donc je prends les choses une par une et j'essaie de tout mettre ensemble.» Puis il a répondu en souriant à l'idée saugrenue d'une année sabbatique en 2017 : «Celui qui a écrit ça ce matin a dû fumer quelque chose, et ça devait être de la bonne...»
«Je suis déçu, mais je dois reconnaître que Lewis était plus rapide», a noté Rosberg, qui tentera de rejoindre dans l'histoire les deux seuls pilotes ayant gagné cinq courses de suite pour commencer une saison : Nigel Mansell (Williams, 1992) et Michael Schumacher (Ferrari, 2004). Le détenteur de la pole a gagné 19 des 25 dernières courses présentées à Barcelone.
La deuxième ligne est une double surprise. Elle sera occupée par les Red Bull de Daniel Ricciardo et de Max Verstappen, qui débute dans l'écurie austro-anglaise à la place de Daniil Kvyat. Rétrogradé chez Toro Rosso, l'équipe-école, le Russe s'est contenté du 13e rang. Ricciardo, toujours aussi souriant, a évoqué le «défi» représenté par l'arrivée du Néerlandais de 18 ans : «Il y a un autre pilote dans le garage, un peu plus d'attention, mais ça ne me dérange pas du tout et c'est bon pour notre équipe. Le plus important, c'est qu'on soit tous les deux devant les Ferrari.»