Simona Halep, qui s'est entraînée vendredi à Montréal, souhaite rééditer ses exploits de 2016, alors qu'elle avait gagné le titre en simple et atteint la finale en double.

Halep décidée à répéter ses exploits de 2016

MONTRÉAL — Faisant fi des superstitions, Simona Halep s’est présentée au tirage au sort de la Coupe Rogers. Peut-être espère-t-elle qu’il lui procure autant de succès que lors de sa dernière visite à Montréal.

Entourée notamment d’Eugène Lapierre, le directeur du tournoi, Halep a été témoin du dénouement du tirage, vendredi soir, au cours duquel elle a été établie comme favorite. Sur les terrains du Stade IGA, elle voudra répéter ses exploits de 2016, alors qu’elle avait été couronnée championne en simple et qu’elle avait atteint la finale en double.

«Les joueuses n’aiment pas vraiment être du tirage parce qu’elles sont superstitieuses, mais je suis heureuse d’être présente, a laissé savoir la Roumaine. Chaque fois que je viens au Canada, je joue du bon tennis. Surtout ici. Je vais à nouveau essayer d’offrir mon meilleur tennis.»

Forte d’une première victoire en carrière lors d’un tournoi du Grand Chelem, il y a moins de deux mois à Roland-Garros, Halep arrive à Montréal en pleine confiance et au premier rang du classement de la WTA. Elle ne se place toutefois pas sur un piédestal, même si les choses ont bien changé depuis sa victoire, il y a deux ans.

«Beaucoup de choses ont changé, mais je reste la même joueuse. J’essaie d’améliorer mon jeu et mon attitude sur le terrain. J’ai plusieurs raisons d’apprécier un peu plus le tennis et je vis actuellement les meilleurs moments de ma vie, a-t-elle affirmé. Je dois continuer à viser plus haut et à accomplir de grandes choses.»

Williams pourrait retrouver Kerber

Dans les matchs à surveiller au premier tour, on note le duel entre l’Américaine Serena Williams et la Française Alizé Cornet. Si Williams devait triompher, elle aurait l’Allemande Angelique Kerber (quatrième tête de série) sur sa route dès le tour suivant. Les deux joueuses reviennent à peine d’un affrontement en finale de Wimbledon, gagné par Kerber il y a trois semaines.

Par ailleurs, les Américaines Madison Keys et Coco Vandeweghe ont déclaré forfait pour la Coupe Rogers. Keys, 12e joueuse mondiale, est blessée au poignet tandis que Vandeweghe, 19e raquette au monde, est incommodée par une blessure à la cheville.

Bouchard évite le pire

Quant à Eugenie Bouchard, qui jouera devant ses partisans, elle se retrouve au bas du tableau et affrontera d’entrée de jeu la 14e favorite, la Belge Elise Mertens. La voie pourrait toutefois s’ouvrir si elle parvient à l’emporter, car elle a notamment évité Halep, Kerber, Garbine Muguruza (no 7), Caroline Garcia (no 8), les soeurs Williams et Maria Sharapova.

«C’est un bon défi pour Eugenie. Mertens a de très bons résultats jusqu’à maintenant et elle aime les surfaces rapides, a indiqué Lapierre. Eugenie s’en venait ici en sachant qu’elle allait affronter de très bonnes joueuses, mais je crois qu’elle sera satisfaite de ce tirage.»

Carol Zhao, l’autre Canadienne assurée d’une place dans le tableau principal, se retrouve dans la deuxième portion. Elle croisera le fer avec Kiki Bertens au premier tour et pourrait ensuite en découdre avec la neuvième favorite, la Tchèque Karolina Pliskova, une ancienne numéro 1 mondiale.

Pas moins de cinq joueuses canadiennes passeront par les qualifications du tournoi, dont Katherine Sebov (286e) et Rebecca Marino (310e). Les qualifications s’amorceront samedi. Les premiers duels du tableau principal auront lieu lundi.

+

JOUR DE CHANCE POUR FRANÇOISE ABANDA

Françoise Abanda, qui devait prendre part aux qualifications de la Coupe Rogers à compter de samedi, a finalement obtenu un laissez-passer pour le tableau principal en raison du forfait de sa compatriote Bianca Andreescu, blessée au dos. Quelques minutes plus tard, lors du tirage au sort, la Montréalaise, actuellement classée 193e au monde, a appris qu’elle se mesurerait à une qualifiée en lever de rideau du tournoi. Si la Québécoise devait remporter ce premier match, elle aurait rendez-vous au deuxième tour avec l’Américaine Sloane Stephens (no 3), championne des Internationaux des États-Unis et finaliste des derniers Internationaux de France.