Guy Carbonneau a fait sa marque dans la LNH en tant que joueur défensif, mettant la main sur le trophée Selke à trois occasions (1988, 1989 et 1992).

Guy Carbonneau fait son entrée au Temple de la renommée

Guy Carbonneau a fait son entrée au Temple de la renommée du hockey en compagnie de la joueuse étoile canadienne Hayley Wickenheiser, des joueurs Sergei Zubov et Vaclav Nedomansky ainsi que des bâtisseurs Jim Rutherford et Jerry York.

Âgé de 59 ans, Carbonneau a gagné la coupe Stanley en 1986 et en 1993 avec le Canadien de Montréal et il a ajouté une autre conquête avec les Stars de Dallas, en 1999.

Originaire de Sept-Îles, Carbonneau était un bon joueur offensif dans les rangs juniors, mais il a fait sa marque dans la LNH en tant que joueur défensif, mettant la main sur le trophée Selke à trois occasions (1988, 1989 et 1992). Après avoir amassé 260 buts et 663 points en 1318 matchs de saison et 93 points en 260 parties éliminatoires, Carbonneau a dû attendre 16 ans avant d’être intronisé au Temple.

Hayley Wickenheiser

Hayley Wickenheiser a eu l’occasion de revenir sur sa magnifique carrière et sur son impact au hockey, lundi soir.

La joueuse de hockey canadienne, qui a gagné quatre médailles d’or aux Jeux olympiques et sept titres mondiaux, a annoncé sa retraite en janvier 2017 et elle a rapidement fait une transition vers l’école de médecine.

Comme si elle n’était pas assez occupée, elle a accepté un rôle d’adjointe au directeur du développement des joueurs des Maple Leafs de Toronto en août 2018.

«D’où je viens, ce n’était pas très commun pour une jeune fille de jouer au hockey, a affirmé dans son discours Wickenheiser, qui est originaire de Shaunavon, en Saskatchewan. Ma mère et mon père croyaient plutôt qu’une fille pouvait faire tout ce qu’un garçon pouvait. Mon père était entraîneur et ma mère se battait. Non seulement pour que je puisse jouer, mais pour que des centaines de filles puissent aussi le faire.»

Après avoir joué avec les garçons lors de sa jeunesse, à Calgary, Wickenheiser a connu une magnifique carrière de 23 ans avec le Canada, pavant la voie pour d’autres filles alors que le hockey féminin cherchait à attirer l’attention.

Wickenheiser, qui doit passer des examens à l’école de médecine, mercredi, a récolté 168 buts et 379 points en 276 parties en plus d’aider le Canada à remporter la médaille d’or aux Jeux olympiques de 2002, 2006, 2010 et 2014. Elle a aussi fait partie de sept équipes gagnantes au Championnat du monde de hockey féminin.

Élue joueuse la plus utile lors des tournois olympiques de 2002 et 2006, Wickenheiser est devenue la septième femme à être intronisée au Temple. L’ancienne joueuse de centre est aussi entrée parmi les immortels du Temple de la renommée de la Fédération de hockey sur glace, ce printemps.

Les autres

Zubov a disputé 12 de ses 16 saisons dans la LNH avec les Stars, obtenant 152 buts et 771 points en 1068 matchs. Le défenseur russe a ajouté 24 buts et 117 points en 164 sorties en séries, aidant les Rangers de New York à gagner la coupe Stanley, en 1994, et les Stars dans leur conquête, en 1999.

Zubov a également gagné la médaille d’or aux Jeux olympiques de 1992, alors qu’il portait les couleurs d’une équipe unifiée à la suite de la chute de l’Union soviétique.

Rutherford, qui a aussi pris part à 457 matchs de la LNH en tant que gardien, a été nommé directeur général des Whalers de Hartford, en 1994. Il a aidé l’équipe, qui était devenue les Hurricanes de la Caroline, à soulever la coupe Stanley en 2006.

Originaire de Beeton, en Ontario, Rutherford a aussi été l’architecte des conquêtes de la coupe Stanley des Penguins, en 2016 et 2017. Il est le seul directeur général à avoir mené deux équipes différentes aux grands honneurs depuis l’expansion de 1967.

Nedomansky, maintenant âgé de 75 ans, a disputé 12 saisons en Tchécoslovaquie avant de devenir le premier athlète à fuir un pays communiste de l’est de l’Europe pour avoir une carrière professionnelle de hockey en Amérique du Nord. Il a quitté son pays en 1974.

Il a d’abord joué dans l’Association mondiale de hockey, avec les Toros de Toronto et les Bulls de Birmingham, amassant 253 points en 252 matchs. Il a ensuite joint les Red Wings de Detroit en 1977, en tant que recrue de 33 ans. Nedomansky a récolté 122 buts et 278 points en 421 matchs dans la LNH, avec les Red Wings, les Blues de St. Louis et les Rangers.

À 74 ans, York a gagné cinq titres universitaires américains, dont quatre avec les Eagles de Boston College. Originaire du Massachusetts, il a commencé sa carrière d’entraîneur-chef à 26 ans et il en est à une 48e saison derrière le banc d’une équipe de la NCAA. York est l’entraîneur-chef ayant signé le plus de victoires de l’histoire des universités américaines.