Jake Guentzel (à droite) connaît des séries remarquables, lui qui est devenu jeudi le premier joueur depuis Wayne Gretzky et Mark Messier, en 1988, à atteindre le plateau des 20 points en 10 matchs ou moins.

Guentzel avec Gretzky et Messier!

PITTSBURGH — Jake Guentzel est vraiment dans son élément naturel en séries. Encore jeudi à Pittsburgh, il a marqué deux fois pour permettre aux Penguins de l’emporter 3-1 et créer l’égalité 2-2 dans leur série contre les Capitals de Washington.

Guentzel a maintenant marqué 10 buts en autant de matchs depuis le début des séries, en plus d’amasser 11 aides. Wayne Gretzky et Mark Messier, en 1988, sont les deux derniers joueurs à avoir atteint le plateau des 20 points en 10 matchs ou moins lors d’un tournoi printanier.

Evgeni Malkin a brisé l’égalité tard en deuxième période en avantage numérique pour les Penguins, puis Guentzel a ajouté son deuxième but du match dans un filet désert en fin de rencontre. Sidney Crosby a récolté deux aides.

T.J. Oshie a été l’unique buteur des Capitals, à mi-chemin du deuxième vingt en avantage numérique. Fait à signaler, Alex Ovechkin a été incapable de décocher un tir au but pour seulement une troisième fois en 107 matchs de séries éliminatoires en carrière. 

Matt Murray a repoussé 20 lancers pour les vainqueurs, tandis que Braden Holtby a accordé deux buts sur 23 tirs. Le match no 5 sera présenté samedi (19h), à Washington.

Ayant l’occasion de pousser les Penguins au bord du gouffre, les Capitals ont été incapables d’appliquer de la pression autre qu’en avantage numérique. Devante Smith-Pelly avait remplacé Tom Wilson, suspendu, sur la première unité aux côtés d’Ovechkin et Evgeny Kuznetsov. Murray et ses coéquipiers ont toutefois été en mesure de les contrer.