Jordan Brochu a vaincu ses adversaires... et les caprices de dame Nature pour remporter l'épreuve sur route de 108,5 km.

Grand prix de Saint-Raymond: Brochu et Albert règnent sur la route

Amorcée sous un ciel menaçant, l'épreuve de course sur route du Grand prix cycliste de Saint-Raymond s'est conclue dans la pluie, le vent et le froid en matinée, samedi. Les soubresauts de mère Nature n'ont toutefois pas affecté une compétition relevée, remportée par Jordan Brochu (Ekoi.com-De Vinci) et Élisabeth Albert (Rocky Mountain-Lessard Bicycle-Apogée), chez les moins de 23 ans.
Première de trois épreuves cumulatives visant à former la sélection québécoise pour les prochains Jeux du Canada, la course sur route du Grand Prix de Saint-Raymond proposait des parcours de 108,5 km chez les hommes et 65,1 km chez les femmes, soit cinq et trois fois une boucle de 21,7 km.
Rachetant un début de saison difficile, Jordan Brochu a passé le fil d'arrivée en 2h57m19s, après avoir effectué une attaque réussie au cinquième tour. Il a été suivi de David Onsow (Médique) et d'Émile Jean (Ekoi.com-DeVinci), qui ont complété l'épreuve - interrompue afin de démêler les pelotons junior et senior - à respectivement 2 et 16 secondes du gagnant.
«Ça fait du bien au moral! L'équipe, on était bien positionnés, parce qu'on avait un gars devant [Félix Côté-Bouvette]. Durant la course, c'était plus facile pour nous un petit peu de garder notre échappée. On n'avait pas à travailler nécessairement. À la fin, on a rattrapé mon coéquipier Félix. J'ai lancé l'attaque et ç'a bien fonctionné», a indiqué Brochu, vainqueur du prologue du Tour de Québec en 2012.
Au sprint
Chez les femmes, Élisabeth Albert s'est assurée la première place avec un temps de 1h54m16s, soit le même chrono qu'Alizée Brien (GDS Gestion Kallisto), en deuxième place. Gabrielle Pilote Fortin (Kenda) s'est quant à elle emparée de la troisième position, à trois secondes de la tête.
Après avoir participé aux Jeux du Canada d'hiver en patinage de vitesse, Albert souhaite maintenant prendre part à la compétition estivale en cyclisme. Sa victoire de samedi la place en bonne position pour y parvenir.
«C'était mon objectif de gagner aujourd'hui [samedi], parce que je suis meilleure dans la course sur route que dans le critérium. Et comme les trois épreuves comptent pour être sélectionnée, je voulais faire le plus de points possible. C'était ça l'important. Et l'échappée, c'est toujours plaisant d'en faire partie», a laissé entendre Albert, qui a attaqué dans une montée au deuxième tour et a su demeurer dans le peloton de tête jusqu'à la fin.
Les deux autres épreuves servant à déterminer la sélection québécoise se tiennent aujourd'hui, dans les rues de Saint-Basile. Une contre-la-montre de 14 km sur le rang Saint-Jacques, en matinée, sera suivi d'une épreuve aux points sur circuit fermé de 1 km (sprints à tous les cinq tours), en après-midi.
Les cinq meilleurs coureurs et coureuses au classement cumulatif des trois épreuves obtiendront leur laissez-passer pour les Jeux du Canada, qui se tiendront à Sherbrooke, en août.
Outre les moins de 23 ans, les seniors étaient également en action samedi. Étienne Samson (Norco Bicycles Premier Tech) a bouclé le parcours de 108,5 km en 3h04m22s, tout comme ses coéquipiers Sébastien Rousseau et Samuel Blanchette.