Lewis Hamilton amorcera la course de dimanche à Singapour avec une avance de 63 points sur son plus proche poursuivant, son coéquipier Valtteri Bottas. L’année dernière, il avait confortablement mené la course du début à la fin.

GP de Singapour: Lewis Hamilton voudra accroître son avance au classement

SINGAPOUR — Lewis Hamilton souhaite mettre la pression au Grand Prix de Singapour, alors qu’il tente de remporter un sixième championnat des pilotes de Formule 1.

Le pilote Mercedes amorcera la course de dimanche avec une avance de 63 points sur son plus proche poursuivant, son coéquipier Valtteri Bottas.

Comme lors de l’épreuve de l’an dernier, les pilotes doivent s’attendre à de la chaleur accablante et beaucoup d’humidité pour cette course. En plus de la chaleur, un épais brouillard s’est installé au-dessus de la ville et le gouvernement a émis des avis de conditions insalubres de l’air.

Hamilton doit espérer une copie conforme de l’édition 2018, où il a confortablement mené la course du début à la fin, pour augmenter son avance en tête du championnat.

À Singapour en 2018, il était sur une belle lancée, ayant enlevé quatre des cinq courses précédentes. Bien qu’il compte huit victoires en 2019, sa dernière remonte au GP de Hongrie, au début août.

«L’heure de la course et la météo en font une semaine exigeante pour l’équipe, a déclaré le directeur de Mercedes, Toto Wolff, au sujet de l’épreuve disputée en soirée. Le mercure peut facilement grimper à 40 degrés Celsius dans les garages et les niveaux d’humidité sont très élevés. C’est un environnement difficile pour les pilotes et les voitures.»

Hamilton a gagné les deux dernières courses à Singapour. Une victoire dimanche le rapprocherait d’un troisième championnat consécutif et d’un sixième titre au total, un de moins que le détenteur de la marque, Michael Schumacher.

Leclerc sur une lancée

Le pilote Ferrari Charles Leclerc s’amène à Singapour après deux victoires consécutives, ses deux premières en carrière, a Spa-Francorchamps et Monza. Maintenant quatrième au classement, Leclerc avait pris la neuvième place en 2018.

«Singapour est peut-être le circuit le plus difficile pour les pilotes, en raison de la chaleur et de l’humidité, a dit le Français. Après deux fins de semaine positives en Belgique et en Italie, la course de Singapour ne semble pas faite pour nous sur papier, en raison du très difficile tracé, ponctué de plusieurs coins lents et peu de lignes droites. Mais nous allons tout donner.»

Le circuit de 5 km dans Marina Bay est l’est des plus difficiles pour effectuer des dépassements de tout le calendrier. Celui qui décrochera la pole samedi aura donc un avantage certain : huit des 10 derniers vainqueurs étaient partis de la pole.

Max Verstappen, troisième au classement des pilotes, est parti de la première ligne lors des deux dernières années, tandis que Bottas n’a jamais été parmi les trois premiers au départ.

Sebastian Vettel (Ferrari) et Hamilton sont les deux seuls pilotes du plateau à avoir gagné à Singapour, quatre fois chacun.

Mais Vettel, dont le contrat vient à échéance en 2020, n’a pas gagné à ses 22 dernières courses. Il a glissé au cinquième rang du championnat, à 115 points du meneur.