Après avoir remporté le Globe de cristal de la descente la veille, l’Italienne Sofia Goggia a remporté le dernier super-G de la saison.

Goggia s'offre le dernier super-G

ARE, Suède — Une journée après avoir mis la main sur le Globe de cristal en descente, Sofia Goggia s’est offerte une victoire lors du dernier super-G de la saison, jeudi aux finales de la Coupe du monde de ski alpin.

Goggia (1:07,92) a devancé l’Allemande Viktoria Rebensburg par 32 centièmes de secondes et l’Américaine Lindsey Vonn par 53 centièmes. «C’est fou, car je ne pensais même pas à cette course. C’est la cerise sur le sundae», a déclaré l’Italienne de 25 ans.

«J’avais dit aux entraîneurs que toutes les conditions étaient réunies pour une bonne course. Et avant la course, j’ai écrit à mon technicien [Federico Brunell] que je voulais terminer le travail commencée en Corée du Sud et j’ai été fidèle à la promesse», a expliqué la championne olympique de descente à PeyongChang, qui était sortie dans le dernier tiers du super-G alors qu’elle était en avance à l’avant-dernier chrono intermédiaire.

Grâce à une sixième place, Tina Weirather, du Liechtenstein, a défendu avec succès son Globe de cristal de la discipline. Lara Gut, seule autre skieuse qui pouvait aspirer au titre, a perdu le contrôle au début de sa première descente. Ester Ledecka, médaillée d’or surprise des derniers Jeux olympiques, est aussi sortie rapidement du parcours.

Ce deuxième titre de Weirather vient s’ajouter à l’imposante récolte familiale : sa mère, Hanni Wenzel, a remporté sept petits Globes; son oncle Andreas Wenzel a mis la main sur trois, tandis que son père, Harti Weirather, en a gagné un.

Des héros fatigués 

D’autres héros des Jeux étaient un peu fatigués et aussi démotivés. Le Norvégien Kjetil Jansrud, assuré du petit Globe de la spécialité avant même la course à Are, a ainsi pris la sixième place, à 19 centièmes de seconde du vainqueur Vincent Kriechmayr. Septuple vainqueur de la Coupe du monde de ski alpin, l’Autrichien Marcel Hirscher a terminé 10e.

Les Norvégiens ont remporté le Globe de cristal du super-G au cours des sept dernières saisons. «Sept titres consécutifs, c’est plutôt dingue, a affirmé Jansrud. S’il y a un secret, je ne vais pas vous le dire.»