Vêtu d’une combinaison monopièce toute jaune et montant un vélo aux couleurs rouge, blanc et bleu du drapeau britannique, Geraint Thomas, âgé de 32 ans, était le dernier à prendre le départ samedi.

Geraint Thomas confirme virtuellement sa victoire au Tour de France

ESPELETTE — Geraint Thomas a scellé l’issue de son premier titre au Tour de France, samedi, en conservant le maillot jaune lors de l’avant-dernière étape, un contre-la-montre individuel.

Thomas, un coureur gallois de l’équipe Sky, détient une avance d’une minute et 51 secondes devant Tom Dumoulin avant l’arrivée principalement protocolaire sur les Champs-Élysées à Paris, dimanche.

Dumoulin a remporté l’étape avec une seconde d’avance sur Chris Froome, quadruple champion, qui a toutefois repris la troisième place du classement général à Primoz Roglic.

«Après une journée difficile hier [vendredi], je ne pensais pas que c’était possible, a déclaré Froome. Je suis très, très heureux. Être sur le podium avec Geraint est un rêve.»

Thomas a terminé la 20e étape au troisième rang, avec un retard de 14 secondes, mais c’était plus que suffisant pour protéger son avance de plus de deux minutes qu’il avait au début de la journée.

Vêtu d’une combinaison monopièce toute jaune et montant un vélo aux couleurs rouge, blanc et bleu du drapeau britannique, Thomas, âgé de 32 ans, était le dernier à prendre le départ.

Sous quelques gouttes de pluie, Thomas a rapidement repris le contrôle quand sa roue a semblé se bloquer en négociant un virage difficile et serré en début de parcours.

En franchissant le fil d’arrivée, Thomas a laissé échapper un grand cri et a levé les bras pour célébrer. Il a ensuite embrassé sa femme, Sara Elen, dès qu’il est descendu de son vélo.

Thomas est donc sur le point de devenir le troisième Britannique et le premier Gallois à remporter le Tour après Bradley Wiggins et Froome. En outre, il permet à l’équipe Sky de signer une sixième victoire au cours des sept dernières années.

Thomas s’est emparé du maillot jaune quand il a gagné la 11e étape dans les Alpes, suivi d’une nouvelle victoire au sommet de l’Alpe d’Huez le lendemain et il a ensuite défendu son maillot à travers les Pyrénées.

Thomas avait joué le rôle de coureur de soutien pour Froome lors de ses conquêtes précédentes, mais il est devenu le chef incontesté de Sky quand Froome a craqué lors de l’exténuante 17e étape à travers les Pyrénées.

Coureur polyvalent qui a commencé sa carrière sur les pistes, Thomas a aidé la Grande-Bretagne à remporter des médailles d’or en poursuite par équipe aux Jeux olympiques de 2008 et de 2012 avant de se consacrer entièrement à la course sur route.

Dumoulin a franchi les 31 kilomètres du parcours vallonné et technique en 40 minutes et 52 secondes.

C’était la première fois en 12 ans que le Tour traversait le Pays Basque et les amateurs ont agité des drapeaux rouges, verts et blancs de la région sur le parcours devant les traditionnelles maisons à colombages de la région.

Il s’agit de la deuxième victoire d’étape de Dumoulin en carrière, après avoir remporté un contre-la-montre en 2016. Le Néerlandais a maintenant remporté au total six contre-la-montre lors des trois grands Tours — le Tour de France, le Giro d’Italie et la Vuelta espagnole — et il est aussi le champion du monde en titre du contre-la-montre.

«C’est incroyable de terminer deuxième du Tour de France, a déclaré Dumoulin. J’ai 27 ans et j’espère que je serai plus fort, surtout dans les montagnes, et capable un jour de le gagner.»