Georges Corones, ancien docteur, passionné depuis son plus âge par la natation à qui il attribue le secret de sa longétivité, n’a repris la compétition qu’à l’âge de 80 ans.

Georges Corones, recordman à près de 100 ans

GOLD COAST — L’Australien Georges Corones, qui s’apprête à célébrer son 100e anniversaire le mois prochain, a établi vendredi un nouveau record du 50 mètres nage libre dans la catégorie des 100 à 104 ans, en parcourant la distance en 56 secondes 12 centièmes.

Corones, qui était le seul inscrit dans sa catégorie à s’élancer dans le basin du Gold Coast Aquatic Center, qui accueillera le mois prochain les compétitions de natation lors des Jeux du Commonwealth, a ainsi fait voler en éclat le précédent record de sa catégorie, réalisé en 2014 par le Britannique John Harrison, 99 ans, qui avait nagé les 50 mètres en 1:31,19. Il bat également le record du Canadien Jaring Timmerman qui, la même année, avait nagé la distance en 1:16,92, pour la catégorie des 105-109 ans.

M. Corones, qui était éligible pour le record, car il aura 100 ans en avril, n’a pas caché qu’il était ravi d’avoir réalisé cet exploit.

«C’était une performance parfaite de ma part, j’ai tout fait comme il faut. J’étais parfaitement synchronisé pour toucher le mur avec force avec main», a-t-il fièrement dit à la BBC. 

Il a ajouté battre ce record avait été un véritable défi physique pour lui, mais qu’il s’était très bien préparé. Georges Corones a révélé — sans surprise — qu’il se rendait à la piscine trois fois par semaine, mais a précisé qu’il s’entraînait également en gymnase. «À mon âge, c’est long de se mettre en marche, et on se fatigue assez facilement, mais quand on trouve le bon niveau d’effort, tout est possible.»

Ancien docteur, M. Corones est passionné depuis son plus âge par la natation, à qui il attribue le secret de sa longétivité. Toutefois, ce n’est qu’à l’âge de 80 ans qu’il s’y est remis sérieusement. «J’ai arrêté de nager au début de la guerre [la Seconde Guerre mondiale] et ce n’est que lorsque j’ai pris ma retraite que je m’y suis remis plus sérieusement, pour garder la forme.»

Et depuis, il enchaîne les victoires. Il a déjà établi plusieurs autres records régionaux et nationaux sur d’autres distances. Dans la piscine, «c’est le seul moment où votre corps n’a pas à se battre pour résister à la gravité. Quand vous êtes dans l’eau, vous flottez et il n’y a plus agréable sensation», a déclaré à sa sortie de l’eau le quasi centenaire.