Frappé à la main par un tir de Shea Weber, Brendan Gallagher a été opéré à la main gauche jeudi soir.

Gallagher serait de retour au jeu

La direction du Canadien de Montréal ne l'a pas dit en des termes aussi clairs, mais il y a fort à parier que Brendan Gallagher effectuera un retour au jeu dimanche soir, alors que l'équipe rendra visite aux Bruins de Boston.
Après la défaite de 4-2 aux mains des Blues de St. Louis samedi soir, le Canadien a confirmé que Gallagher sera disponible et qu'il allait accompagner ses coéquipiers sur le vol en direction de Boston. La décision de l'équipe de retourner Daniel Carr aux IceCaps de St. John's est un autre indice laissant croire que Gallagher revêtira l'uniforme de l'équipe pour la première fois depuis le 4 janvier, à Dallas.
La rentrée de Gallagher signifierait donc que le Canadien présenterait une formation complète pour la première fois depuis le début de décembre.
Ces deux grands rivaux disputeront leur dernier match avant de prendre une pause obligatoire de cinq jours. Pour les Bruins, cette trêve vient peut-être au mauvais moment, eux qui viennent de gagner leurs deux premières rencontres depuis le début de l'ère post-Claude Julien. Mais pour le Canadien, elle ne peut sans doute mieux tomber, malgré le retour probable du coriace attaquant.
Depuis le 7 janvier, soir où ils avaient vaincu les Maple Leafs de Toronto pour un troisième gain d'affilée malgré l'absence de sept joueurs réguliers, les hommes de Michel Therrien ont été incapables de gagner deux matchs consécutifs.
Lors des 17 sorties qui ont suivi ce duel contre la formation torontoise, le Canadien n'a amassé que 14 points sur une possibilité de 34, ce qui équivaut à un pourcentage d'efficacité de ,412. Du coup, le Tricolore a perdu le confortable coussin qu'il s'était bâti au sommet du classement de la section Atlantique. Inactifs dimanche, les Sénateurs d'Ottawa n'accusent plus que six points de retard, avec quatre matchs en main.
Le temps d'un match, le retour de Gallagher pourrait apporter une étincelle à l'équipe, comme il l'avait fait le 1er janvier 2016 après une absence de six semaines. Dans un gain de 5-1 face aux Bruins lors de la Classique hivernale, à Foxborough, Gallagher avait inscrit un but et ajouté une mention d'aide.
Surtout, il pourrait se servir de cette rencontre pour redonner du lustre à une saison en deçà des attentes, après une récolte de 19 buts et 40 points en 53 matchs l'an dernier. Après avoir amassé quatre buts et cinq aides lors des 10 premiers matchs du Canadien, Gallagher a été limité à deux buts et neuf points, avec un ratio défensif de - 6, lors des 29 rencontres qui ont suivi.
Aux côtés de Galchenyuk
Rien n'est encore défini, mais il faut prévoir que Gallagher évoluera sur le flanc droit aux côtés d'Alex Galchenyuk. Paul Byron ou Artturi Lehkonen devrait compléter ce trio.
Gallagher ne sera pas le seul joueur du Canadien à vouloir aller en pause sur une note positive. Mis à part le trio que forment Max Pacioretty, Phillip Danault et Alexander Radulov, le Tricolore n'a rien obtenu de ses autres attaquants lors des cinq derniers matchs, à l'exception de mentions d'aide de Michael McCarron et Carr jeudi soir dernier en Arizona.
Ce sera aussi le cas de Carey Price qui, après un rare samedi soir de congé, défendra le filet du Canadien dans un édifice où il affiche un dossier global de 11-5-1 en carrière.
Price, vainqueur à ses quatre dernières sorties au TD Garden, a connu des hauts et des bas depuis sa première défaite de la saison, le 15 novembre contre les Panthers de la Floride. Parmi les 40 gardiens ayant participé à au moins 15 matchs depuis cette date, Price se classe 26e avec une moyenne de buts alloués de 2,75, et 33e avec un taux d'efficacité de ,905.
Même s'il est sorti victorieux du match de jeudi, Price a montré des signes de fatigue mentale, qui pourraient s'expliquer par un calendrier chargé après sa participation à la Coupe du monde de hockey, en septembre.