Le Serbe Novak Djokovic l'a emporté en trois sets à son premier match aux Internationaux d'Australie, mardi soir.

Gains de Djokovic et de Raonic en Australie

Novak Djokovic n'avait pas droit à l'erreur au moment d'entreprendre la défense de son titre aux Internationaux d'Australie. Surtout pas contre le joueur qui avait éliminé Rafael Nadal dès la première ronde à Melbourne, l'an dernier.
Djokovic a fait la différence quand il en a eu besoin, mardi soir, maîtrisant Fernando Verdasco lors d'un deuxième set qui a duré 71 minutes avant de l'emporter 6-1, 7-6 (4), 6-2. On a eu droit à des moments de colère et de frustration de la part de deux joueurs qui avaient livré une demi-finale sous haute tension plus tôt ce mois-ci à Doha, où Djokovic s'était imposé après avoir sauvé cinq balles de match.
«Je suis très heureux de mon match, compte tenu du fait que j'avais l'un des matchs de première ronde les plus difficiles», a confié Djokovic, qui tente de devenir le premier joueur masculin à gagner sept fois le titre en Australie. 
Mieux que l'an dernier
Nadal, lui aussi de retour à la compétition après quelques mois d'inactivité en raison d'une blessure au poignet gauche, a signé une victoire de 6-3, 6-4, 6-4 aux dépens Florian Mayer. Il a ainsi franchi une étape de plus que l'an dernier en Australie. «Je suis content de m'adresser à vous. L'an dernier, je n'en ai pas eu l'occasion!» a confié Nadal lors de la période d'entrevue sur le court.
Lors d'une confrontation qui a duré cinq heures et 15 minutes sur le court n° 19, Ivo Karlovic, âgé de 37 ans, a eu raison de l'Argentin Horacio Zeballos 6-7 (6), 3-6, 7-5, 6-2, 22-20. Ce match a établi un record pour le plus grand nombre de jeux (84) aux Internationaux d'Australie dans l'ère du bris d'égalité. Karlovic a également fini le match avec 75 as, un record du tournoi.
Trois sets suffisent à Raonic
Milos Raonic signe des autographes après avoir disposé de l'Allemand Donald Brown au premier tour à Melbourne.
Milos Raonic et Dustin Brown ont renoué dans un tournoi du grand chelem, mardi, et le résultat a été le même que la dernière fois : une victoire en trois manches pour le Canadien. Raonic et Brown ont croisé le fer pour la première fois l'an dernier, au premier tour des Internationaux des États-Unis. Mardi, le Canadien l'a emporté 6-3, 6-4, 6-2.
«J'ai fait ce que j'avais à faire, a expliqué Raonic. J'ai pris soin de mon service, j'ai réussi le bris assez tôt dans tous les sets. Évidemment, vous voulez dès le départ jouer le mieux possible. Ce n'est pas facile. J'ai offert une performance solide et j'ai été efficace, ce qui me satisfait.» L'an dernier, Raonic, qui était alors la 13e tête de série, a connu sa meilleure prestation à Melbourne, accédant à la demi-finale avant de s'incliner contre Andy Murray.
Le joueur de 26 ans en est à sa septième participation aux Internationaux d'Australie et à son 24e tournoi majeur. Son meilleur résultat a été une défaite en finale à Wimbledon, l'année dernière.
Il fera face au Luxembourgeois Gilles Muller au tour suivant. 
«J'ai eu du mal contre lui, a reconnu Raonic. Je pense que nous avons joué deux fois, il m'a battu les deux fois.»