Le Britannique Chris Froome avait une excellente raison de sabrer le champagne, vendredi, lui qui est passé en une seule journée de la quatrième à la première place du Tour d’Italie, ce qui lui a permis d’endosser le maillot rose du meneur à deux jours de l’arrivée.

Froome «survole» la 19e étape pour prendre la tête du Giro

BARDONECCHIA — Chris Froome a offert l’une des grandes performances de sa carrière en remportant la 19e étape du Tour d’Italie et il s’est emparé du maillot rose du meneur au classement général à deux jours de l’arrivée.

Le quadruple champion du Tour de France a lancé une attaque en solitaire sur la route en terre battue du col le plus élevé du Giro avec 80 kilomètres à parcourir et il n’a cessé de creuser l’écart lors des deux autres ascensions alpines. Cette victoire place Froome en position de remporter son troisième Grand Tour consécutif et d’égaler les exploits du légendaire Eddy Merckx et de Bernard Hinault.

Le raid de Froome a rappelé des échappées du calibre de celles qui ont marqué l’histoire du Tour : l’Italien Claudio Chiappucci en 1992 (sur la route de Sestriere) ou, plus récemment, l’Américain Floyd Landis en 2006 (Morzine). Landis avait ensuite été déclassé pour dopage. Froome encourt d’ailleurs une possible suspension pour son contrôle antidopage anormal (taux élevé de salbutamol) de la dernière Vuelta.

«Je ne pense pas avoir jamais attaqué à 80 kilomètres de l’arrivée, roulant seul et en menant l’échappée en solitaire jusqu’à l’arrivée», a déclaré Froome. «Je savais qu’il restait beaucoup de kilomètres à parcourir, mais pour remporter ce Tour d’Italie, je devais faire quelque chose d’extraordinaire. Je ne pouvais pas attendre la dernière ascension. Je devais tenter quelque chose de fou.

«Le col des Fenestre était l’endroit idéal pour le faire. Les routes de graviers me rappellent l’Afrique», a ajouté Froome, qui représente la Grande-Bretagne avec l’équipe Sky, mais qui est né et a grandi au Kenya.

Yates en retard de 40 minutes

Froome a complété l’étape avec une avance de plus de trois minutes devant son rival néerlandais Tom Dumoulin et il devance désormais le champion en titre de 40 secondes au classement général. Le Français Thibault Pinot est troisième, à 4:17.

Il reste encore une étape en montagne, samedi, d’une distance de 214 kilomètres entre Susa et Cervinia, avant la dernière qui ne devrait pas bouleverser le classement, dimanche, à Rome.

Froome avait entrepris la journée au quatrième rang du classement général, plus de trois minutes derrière le précédent meneur Simon Yates, qui a été distancé dans l’interminable ascension du col des Fenestre, où Froome a lancé son attaque audacieuse. Il a terminé l’étape avec un retard de presque 40 minutes.

L’Équatorien Richard Carapaz a terminé l’étape du jour au deuxième rang, exactement trois minutes après le vainqueur, et Pinot s’est classé troisième, à 3:07.