Jhalan Jackson a été le seul coureur des Capitales à atteindre le deuxième but, mercredi face aux Miners.

Frank Duncan trop fort pour les Capitales

Inutile de chercher midi à 14 heures, les Capitales de Québec ont simplement été battus par un lanceur trop fort pour eux, mercredi au Skylands Stadium, où Frank Duncan a réussi un match complet pour mener les Miners de Sussex County à une victoire de 3-1 sur la formation québécoise.

«Je lui lève mon chapeau, il a été en parfait contrôle, il n’y a pas grand-chose qu’on pouvait faire, on n’a pas été dans le coup. Il s’agit de la première fois de la saison que je peux dire que nous avons été complètement dominés par le lanceur adverse», admettait le gérant Patrick Scalabrini.

Il s’agissait d’un quatrième revers de suite pour les Capitales, qui traînent à 6,5 matchs d’une place dans les séries éliminatoires. La visite à Québec des Boulders de Rockland, à compter de vendredi, sera donc très importante si les Capitales veulent prolonger leur saison au-delà de la fête du Travail.

Mais avant, les Capitales tenteront d’éviter le balayage, jeudi, à Sussex.

«Le résultat est décevant parce que les gars se présentent et ils offrent un effort soutenu. On a perdu trois matchs par un point, et on vient de garder les Miners à trois points, mais on n’a rien fait à l’attaque. Jhalan [Jackson] a été le seul coureur à atteindre le deuxième but», disait le gérant à propos du sixième circuit du voltigeur de droite.


« Il s’agit de la première fois de la saison que je peux dire que nous avons été complètement dominés par le lanceur adverse »
Patrick Scalabrini

Ce fut l’un des deux coups sûrs des Capitales contre Duncan (8-3), qui fut l’auteur d’un match sans point ni coup sûr plus tôt cette saison. Scalabrini s’attendait à un match difficile contre l’as de la rotation des Miners, ce fut le cas.

«Je ne savais pas que ça allait être aussi dur que ça. Je l’avais trouvé très bon, mais là, il a été excellent», rendait-il hommage au droitier ayant égalé un record d’équipe avec 11 retraits au bâton.

Pendant ce temps, David Richardson se débrouillait bien au monticule, accordant cinq coups sûrs et trois points en six manches où il n’avait pas son étoffe des derniers matchs.

«Il a bien lancé même s’il estimait avoir connu une sortie difficile. Il a eu de la misère à trouver son rythme dès les lancers d’échauffement», notait Scalabrini à propos du partant qui devra porter attention à son épaule fraîchement rétablie d’une intervention chirurgicale.

Jeudi, pour le dernier match de la série, Isaak Pavlik sera le partant et travaillera pendant quelques manches avant de remettre la balle à Arik Sikula, qui effectuera une courte présence en relève afin de lui permettre de reprendre ses forces par la suite. «Il a l’épaule un peu fatiguée, ça pourrait lui permettre d’obtenir cinq ou six jours de repos jusqu’à son prochain départ.»

Sean Cruz sera le partant au retour à Québec, vendredi, et Karl Gélinas devrait être en mesure de reprendre sa place dans la rotation, samedi.

Connor Panas

Les joueurs canadiens et cubains des Capitales ont croisé le fer, mardi soir, aux Jeux Pan-Am, le Canada l’emportant 8-6 contre Cuba. Le voltigeur Connor Panas a été le plus productif du lot avec trois coups sûrs en quatre présences, le releveur Dustin Molleken obtenant le sauvetage.

«L’entente avec Panas, c’était de lui permettre de rester en forme en l’amenant avec nous pour quelques matchs. On l’a aimé, on espère qu’il reviendra finir la saison avec nous. Il aimerait recevoir un appel du baseball affilié, mais je pense qu’il a aussi aimé son séjour avec nous», notait Scalabrini, qui ne ramènera pas Chris Scura et Daniel Dominguez à Québec.­