Le brio du quart Ryan Fitzpatrick et du receveur DeSean Jackson (photo) explique en grande partie le début de saison surprenant des Buccaneers de Tampa Bay, qui ont remporté leurs deux premiers matchs de la saison pour la première fois en huit ans.

Fitzpatrick et Jackson roulent à pleine vitesse

TAMPA — Ryan Fitzpatrick n’est pas la seule raison pour laquelle les Buccaneers (2-0) connaissent leur meilleur départ en huit ans.

L’ailier espacé DeSean Jackson brille aussi. Il commence à répondre aux attentes qu’on avait lors de son embauche en mars 2017, comme joueur autonome.

Fitzpatrick a amassé 819 verges et huit touchés dans des victoires contre les Saints et les Eagles, les champions en titre du Super Bowl. Quant à Jackson, il a récolté 146 et 129 verges, inscrivant trois touchés. Deux d’entre eux ont été réussis sur des jeux de plus de 50 verges.

Fitzpatrick remplace Jameis Winston, suspendu pour les trois premiers matchs de la saison en lien à la politique de la NFL sur le comportement personnel. «Ryan joue comme un déchaîné. Il est dans ses belles années», a dit Jackson, 31 ans, à propos du quart de 35 ans.

«Nous, les vieux, nous sommes au sommet de notre forme», a ajouté le receveur de passes. «Il joue comme s’il avait 28 ans, et moi comme si j’avais 24 ans. Tant que nous continuerons comme ça, les choses vont bien aller.»

Jackson a déjà autant de touchés que l’an dernier, alors qu’il s’est contenté de 668 verges en 14 matchs. Il a capté des passes de touché de 58 et de 75 verges cette saison, pour un total de 29 touchés de 50 verges ou plus en carrière. Seuls deux joueurs ont fait mieux : Jerry Rice (36) et Randy Moss (32), des membres du Panthéon.

Lorsque les Bucs ont mis Jackson sous en contrat en mars 2017, ils venaient de connaître une campagne encourageante de 9-7 et ont cru que la vitesse de leur nouveau venu comblerait une lacune au sein de leur unité offensive. Toutefois, Tampa Bay a connu a fort recul, ne remportant que cinq matchs la saison dernière. 

Ce qui rend doublement surprenant ce début de saison canon.

«C’est incroyable pour moi d’avoir un gars rapide comme DeSean à qui je peux lancer le ballon», a déclaré Fitzpatrick. «Il peut transformer une petite passe en un touché de 75 verges en un rien de temps. C’est un joueur spécial, et il l’a encore démontré [dimanche].»

Vétérans et étoiles montantes

Lors des deux premiers matchs de la saison, Fitzpatrick, un diplômé de Harvard, a complété quatre passes de 50 verges ou plus, toutes pour des touchés. D’ailleurs, le duo Fitzpatrick-Jackson a frappé vite rapidement, unissant ses forces pour un touché de 75 verges sur le tout premier jeu offensif de la rencontre. Puis, le vétéran quart de 14 saisons a remis ça en lançant un autre touché de 75 verges, cette fois à l’ailier rapproché O.J. Howard. Ajoutez à cela deux touchés chacun pour les ailiers Mike Evans, auteur de quatre saisons de 1000 verges, et Chris Godwin, un joueur de deuxième année.

«Nous avons du talent. Chris Godwin est une vedette montante, O.J. Howard aussi. Jackson et Evans ont fait leurs preuves il y a longtemps, a dit l’entraîneur-chef des Bucs, Dirk Koetter. «Et nous avons aussi Cam Brate et Adam Humphries, qui n’ont pas beaucoup d’occasions ces temps-ci.»

Les Steelers (0-1-1) seront de passage à Tampa lundi soir prochain. Les Buccaneers n’ont pas entamé une saison avec trois gains de suite depuis 2005. «Il ne faut pas avoir un départ canon au prix d’une glissade par la suite», a prévenu Jackson. Il reste encore beaucoup de football à jouer.»