Les Diables rouges ont décroché une victoire en séries éliminatoires pour la première fois depuis le 15 mai 2015.

Fini la disette des Remparts en séries

Les Remparts ont mis fin à une disette de près de trois ans sans victoire en séries éliminatoires, dimanche, au Centre Vidéotron, signant un important gain de 3-0 face aux Islanders de Charlottetown. La série de première ronde se déplace maintenant pour trois matchs dans les Maritimes avec les deux équipes à égalité 1-1.

«Je suis rarement nerveux avant les matchs, mais celui-là, je pense que tout le monde dans le vestiaire comprenait l’urgence de gagner. Tu ne veux pas partir 0-2 dans une série où tu dois aller jouer trois matchs consécutifs sur la route», a d’emblée reconnu l’entraîneur-chef Philippe Boucher après la rencontre. Les siens étaient sur une séquence de 11 défaites consécutives en séries avant le match, la dernière victoire remontant au 15 mai 2015.

Du nombre, toutefois, la seule défaite qui dérangeait vraiment l’entraîneur-chef était celle de 6-2, samedi après-midi. «J’ai encore de la difficulté à comprendre ce qui s’est passé, mais ça ne sert plus à rien d’essayer de le faire. Aujourd’hui, on a vu les Remparts de Québec. On était acharnés et engagés. C’est ça notre équipe.»

Les Diables rouges ont ouvert la marque en milieu de première période, Jesse Sutton sautant sur un retour de lancer de Matthew Grouchy alors que l’attaquant des Islanders Cayse Ton s’apprêtait à sortir du cachot après avoir purgé deux minutes pour bâton élevé. 

Puis les Remparts ont doublé leur avance à peine deux minutes plus tard. Olivier Garneau a poussé au fond du filet une rondelle qui s’était immobilisée sur la ligne rouge après un bel effort du capitaine Matthew Boucher en fond de territoire. Le ton était donné. 

«Samedi, on avait passé trop de temps à les étudier. Aujourd’hui, on a gardé ça simple», a expliqué le capitaine après la victoire. «On a mis de la pression sur leurs défenseurs et ça a vraiment fait notre succès.»

Tir frappé canon

Pascal Laberge a complété la marque pour Québec, faisant payer chèrement aux Islanders un revirement en zone défensive, en milieu de deuxième, en décochant un tir frappé canon par dessus l’épaule gauche du gardien des Islanders, Matthew Welsh. 

Dans le camp des perdants, l’entraîneur Jim Hulton ne semblait pas prendre la défaite trop durement, se disant satisfait de retourner à Charlottetown avec la série à égalité. «Quelques bonds chanceux ont fait la différence, mais c’est ça les séries. Je crois qu’ils ont joué un peu mieux durant la première partie du match. On a eu une poussée par la suite, mais [Antoine] Samuel a fait quelques gros arrêts», a pointé Hulton à propos du jeu blanc de 25 arrêts du gardien des Remparts.

Le patron des Islanders a toutefois avoué vouloir du jeu un peu plus physique de son équipe pour le reste de la série. «Ce n’est pas encore le niveau auquel je m’attends en séries. Aujourd’hui, j’imagine que je ne devrais pas utiliser le mot mou, mais disons que l’on peut être un peu plus intense.» 

Notes : Les Remparts ont dominé 30-25 au chapitre des tirs... Le défenseur Tomas Dajcar a remplacé Marc-Olivier Alain dans l’alignement, dimanche... Les Olympiens Laurent Dubreuil, Kim Lamarre, Philippe Marquis et Alexandre Saint-Jean ont effectué la mise au jeu officielle avant le match de dimanche. 

+

CONFIANT DE PARTIR SUR LA ROUTE

Questionné après la rencontre de dimanche sur la perspective de devoir jouer trois matchs consécutifs à Charlottetown (mercredi, vendredi et samedi) alors que la série 4 de 7 est égale 1-1, Philippe Boucher ne semblait pas s’inquiéter outre mesure. «On joue bien sur la route. On en a gagné huit de suite à l’étranger il n’y a pas longtemps», a souligné l’entraîneur-chef des Remparts. «Ils en ont gagné une ici, on peut en gagner une ou deux là-bas», a pour sa part lancé le gardien Antoine Samuel, soulignant l’importance de garder la même préparation. Les siens se déplaceront vers l’Île-du-Prince-Édouard lundi matin, alors que les Islanders ont préféré faire une partie du voyage de retour en soirée, dimanche.  

+

LA MEILLEURE FAÇON DE REBONDIR

Antoine Samuel a signé son premier blanchissage en carrière en séries dans la LHJMQ.

Ouvertement insatisfait de sa performance de la veille, Antoine Samuel a rebondi de la meilleure façon qui soit en signant son premier blanchissage en carrière en séries dans la LHJMQ. «Ça va être une bataille qui va être longue et l’on ne peut pas se laisser abattre par une période ou un match. Il va se passer beaucoup de choses durant la série et il faut être prêt à rebondir mentalement», a rappelé le vétéran, dimanche. «Même à 20 ans, lui aussi avait droit d’être nerveux», a pour sa part pointé Philippe Boucher pour expliquer la différence entre les deux performances du gardien de Lac-Etchemin, qui n’avait que cinq matchs d’expérience en séries éliminatoires lorsque les Remparts ont fait son acquisition du Drakkar à la période des Fêtes. Boucher a également salué l’effort de Samuel sur un arrêt important, en fin de deuxième période, alors que les Islanders étaient en avantage numérique. L’arrêt miraculeux de la mitaine effectué en plongeant a même nécessité une reprise vidéo. «Antoine a travaillé et il a pioché, aujourd’hui [dimanche]. Sur cet arrêt-là, c’est beau parce qu’il s’est battu.»