Alejandro Pozuelo (gauche) en lutte pour le ballon avec Gustav Svensson.

Finale de la coupe MLS: une répétition de 2016

NEW YORK — Seattle a remporté le deuxième championnat nord-américain de football de son histoire après son succès à domicile, dimanche, face à Toronto (3-1), en finale de la Coupe MLS.

Les Sounders avaient terminé deuxièmes de la Conférence Ouest à l’issue de la saison régulière derrière le Los Angeles FC.

De son côté, la franchise canadienne, qui chute à nouveau en finale face à Seattle, comme en 2016, pourra nourrir bien des regrets, n’étant pas parvenue à concrétiser sa franche domination en première mi-temps au CenturyLink Field.

Le gardien Stefan Frei, toujours décisif, a notamment arrêté un tir du Français Nicolas Benezet (36), très en vue aux côtés d’Alejandro Pozuelo et de Marco Delgado.

Brian Schmetzer, l’entraîneur de Seattle, en était bien conscient à la mi-temps, appelant son équipe à «mieux jouer» et «créer plus d’occasions».

En deuxième mi-temps, son équipe a pu profiter d’un tir dévié, plutôt chanceux, de Kelvin Leerdam pour ouvrir le score (57).

Entré en cours de jeu, Victor Rodriguez a marqué le deuxième but d’un joli plat du pied (76), avant que Raul Ruidiaz (90) ne crucifie une équipe de Toronto, pourtant persévérante, mais fébrile sur contre-attaque.

Honneur sauf

Jozy Altidore, qui était incertain pour blessure et a commencé le match sur le banc, a sauvé l’honneur en fin de match (93).

Au coup de sifflet final, Brian Schmetzer, également ancien joueur de Seattle, où il est né, était ravi de ce «beau moment pour la ville, pour les supporteurs, pour les joueurs».

«Ils le méritent», a souligné le coach de 57 ans, en poste depuis 2016 après un premier passage entre 2002 et 2008.

«Je suis vraiment content pour les fans et mes équipiers. C’est une émotion spéciale», a également réagi Victor Rodriguez, décrivant la «bonne mentalité» de l’équipe, «très compétitive» et «toujours travailleuse».

C’était la troisième finale entre les deux franchises en seulement quatre ans.

La première avait été remportée par Seattle en 2016 (0-0, 5-4 t.a.b.), avant la revanche des Canadiens l’année suivante (2-0). Cette fois, pour une première à la maison, Seattle a eu la part belle.