Vendredi, en clôture de la ronde préliminaire, Larouche avait raté un placement dans la zone de quatre pieds sur la dernière pierre pour perdre contre Bélisle et s'obliger à un détour en demi-finale contre Roxane Perron.

Finale attendue aux championnats québécois de curling

La finale féminine que tous attendaient aux championnats québécois de curling aura bel et bien lieu, dimanche, à l'aréna de Lévis. Marie-France Larouche a gagné la demi-finale et retrouve encore Ève Bélisle pour l'ultime affrontement.
Vendredi, en clôture de la ronde préliminaire, Larouche avait raté un placement dans la zone de quatre pieds sur la dernière pierre pour perdre contre Bélisle et s'obliger à un détour en demi-finale contre Roxane Perron. Samedi, la représentante du club Etchemin de Saint-Romuald l'a emporté 5-4 contre Perron, du club Victoria de Québec, sans avoir à lancer sa dernière pierre. C'est Perron qui était à court sur ce coup-ci.
«On se retrouve là où on voulait être, peu importe la façon d'y parvenir», a commenté la skip de Lévis, qui fait équipe avec Brenda Nicholls, Annie Lemay et Julie Rainville. «Demain [dimanche], on va être là pour se battre. On a les mêmes chances qu'elles, sauf qu'elles ont le marteau au premier bout», a-t-elle résumé.
Rivales au sommet du curling féminin québécois depuis plusieurs années, Larouche compte sept titres provinciaux depuis l'an 2000 et Bélisle, de Montréal, deux. Six des neuf derniers quatuors champions étaient skipés par l'une ou l'autre. Même que Nicholls et Rainville l'ont gagné avec les deux.
Même si Larouche et ses acolytes sont championnes en titre, elle croit que la pression de l'emporter incombe cette fois davantage à Bélisle. «Elles n'ont pas perdu du tournoi et elles nous ont battues une fois, alors la pression est plus de leur bord. Et le fait d'être championnes en titre, on a déjà vécu ça.»
Le match commence à midi et les gagnantes représenteront le Québec au championnat canadien,le Tournoi des Coeurs, du 18 au 26 février, à St. Catharines, en Ontario.
Ferland aussi en finale
Au tableau masculin, l'équipe menée par Martin Ferland a pris un raccourci jusqu'en finale en prenant la mesure du quatuor de Pierre-Luc Morissette 10-6, samedi soir. Le représentant du club Etchemin, comme Larouche, attend maintenant le vainqueur du duel de dimanche matin entre Morissette et Jean-Michel Ménard.
Quatre fois champions québécois en titre, Ménard, Martin Crête, Éric Sylvain et Philippe Ménard, aussi d'Etchemin, se sont relevés de trois revers au cours des six premiers matchs du tournoi en remportant leurs cinq plus récentes sorties. Les trois dernières par un écart d'au moins cinq points avant la fin.
Coéquipiers de Ferland, François Roberge, Maxime Elmaleh et Jean Gagnon, comme cinquième, étaient aux côtés de Ménard et de Sylvain en 2006 pour devenir la première et seule formation francophone de l'histoire à triompher au championnat canadien de curling masculin, le Brier, avant de perdre en grande finale du Championnat du monde.