Le joueur étoile des Raptors, DeMar DeRozan, félicite LeBron James (à gauche) à la suite du match qui aura permis aux Cavaliers de Cleveland d'accéder à la prochaine ronde éliminatoire.

Fin abrupte pour les Raptors

Malgré 23 points de Serge Ibaka et 22 de DeMar DeRozan, les Raptors de Toronto ont été éliminés, dimanche, alors que les Cavaliers de Cleveland ont complété le balayage de leur série éliminatoire du deuxième tour avec une victoire de 109-102.
Les Cavaliers avaient éliminé les Raptors en six matchs en finale de l'Est le printemps dernier, en route vers un premier championnat de la NBA.
LeBron James a inscrit 35 points et a été appuyé par des contributions de 27 points de Kyrie Irving et de 18 points par Kyle Korver.
Espérant prolonger leur parcours, les Raptors ont été agressifs en début de match. Ils ont même mené par 11 points, leur plus grand avantage de la série, avant de voir les Cavaliers ouvrir la machine.
Les Raptors accusaient un retard de 16 points tôt au troisième quart. Leur dernier souffle leur a permis de revenir à 85-80 avant la dernière période, puis de prendre les devants par un point avec 6:38 à faire.
Irving a répliqué avec 11 points consécutifs pour placer les Cavaliers en avant par huit avec quatre minutes à jouer. «Nous devons leur donner du crédit, a concédé DeRozan. Ils ont une sacrée bonne équipe et il y a une raison à ça. Ils ont l'un des meilleurs joueurs de tous les temps en LeBron James.
«C'est à nous maintenant de laisser la poussière retomber et de comprendre que nous devrons rebondir, individuellement et en tant qu'équipe. Nous avons eu la chance de jouer ensemble durant deux années consécutives. On doit trouver une façon d'être meilleurs maintenant.»
Dwane Casey avait demandé à ses joueurs de jouer avec fierté. Faisant face à une fin de saison décevante, alors qu'elle était pourtant prometteuse, l'entraîneur-chef de la formation torontoise ne souhaitait pas que son équipe subisse l'élimination sans avoir combattu, ne serait-ce qu'un seul match.
Et les Raptors l'ont fait, vendant chèrement leur peau. Cependant, quelques minutes après l'élimination de sa troupe, Casey a déploré les efforts négligés lors des trois premières rencontres de la série.
«C'est difficile, a reconnu Casey. Nous savons que nous aurions pu mieux jouer lors des trois premiers matchs. Nous ne l'avons pas fait. Aujourd'hui, ils ont joué. Dans ce genre de situation tout pour le tout, c'est facile d'augmenter son niveau de jeu. Nos gars ont joué avec cran, avec ténacité et ils ont montré un bel esprit d'équipe. Je crois que ça témoigne de leur force de caractère et de la chimie qu'ils ont créée ensemble. Nous voulons tous gagner.»
Plusieurs interrogations
Il s'agissait du premier balayage en série pour les Raptors depuis leur élimination au premier tour face aux Wizards de Washington, en 2015. L'équipe fera face à plusieurs questionnements durant la saison morte quant au futur de Casey et de Kyle Lowry avec l'organisation. Lowry prévoit utiliser la close échappatoire de la dernière année de son contrat pour devenir joueur autonome.»
«Ce serait un dur coup si on devait se départir de notre noyau de joueurs, alors que nous avons remporté plus de 50 matchs ensemble dans chacune des deux dernières saisons, a affirmé DeRozan. Ce sera à la direction de l'équipe de prendre une décision. Nous, en tant que joueurs, nous devons nous préparer à toutes éventualités.»
Les Cavaliers affronteront maintenant le gagnant de la série entre les Wizards et les Celtics de Boston. «Ils ont une excellente équipe, a admis l'ailier des Raptors P.J. Tucker en parlant des Cavaliers. Ce sera difficile de trouver un adversaire qui pourra remporter une série contre eux.»