Ivan Chekhovich a pleinement contribué au festin offensif de vendredi, récoltant trois buts et deux mentions d’aide dans un gain de 10-6 du Drakkar contre les Wildcats de Moncton.

Festin offensif à Baie-Comeau

BAIE-COMEAU — Le Drakkar de Baie-Comeau a comblé son public vendredi, enfilant rien de moins que 10 buts pour l’emporter 10-6 devant les Wildcats de Moncton, qui se sont montré à la fois généreux et indisciplinés.

Toutefois, les puristes du hockey n’ont probablement pas dû tirer plaisir de ce match plus qu’échevelé, où le Drakkar a fait preuve d’opportunisme en marquant tous ses buts sur 36 tirs. Les mêlées ont aussi été légion, comme en témoignent les 20 avantages numériques (5 en 12 pour Baie-Comeau et 2 en 8 pour Moncton).

Les gros canons du Drakkar se sont levés dans cette cinquième victoire d’affilée à la maison. Jordan Martel (six points) et Ivan Chekhovich (cinq) ont tous deux réalisé un truc du chapeau. Quant à D’Artagnan Joly, il a amassé l’impressionnant total de six mentions d’aide, bien sûr une première en carrière.

«Quand tu mets le popcorn dans le micro-ondes, ça ressemblait à ça comme match», a imagé Martin Bernard après la rencontre. «C’était le genre de matchs où les joueurs étaient un peu plus lousses. On a été excellents offensivement, mais défensivement, on a été très mauvais.»

Quant à savoir s’il allait revoir le vidéo de cette rencontre pour voir ce qui a cloché, le pilote du Drakkar en a profité pour lancer une pique aux officiels Samuel Bernier et Kevin Maillé qui, avouons-le, ont connu une soirée difficile.

«Il y en a qui devrait le regarder [la vidéo] et ce n’est pas nécessairement l’autre équipe», a déclaré Bernard en pesant minutieusement ses mots. «C’est important d’être prêt pour les matchs, parce qu’on demande à nos joueurs d’être prêt», a-t-il ajouté.

Le Drakkar a marqué deux fois en première. Luke Kirwan (18e) a dévié le tir d’un angle difficile de Martel pour surprendre Mark Grametbauer, qui a cédé son poste à Matthew Waite après le quatrième but. Et dès le premier jeu de puissance des locaux, Chekhovich a fait 2-0.

Huit buts en deuxième!

Les 1607 spectateurs ont eu droit à un deuxième engagement totalement fou, chaque équipe faisant mouche à quatre reprises. Antoine Girard (3e) et Martel ont d’abord lancé le Drakkar en avant 4-0, mais les pénalités ont permis aux Wildcats de marquer trois fois en moins de trois minutes (Dylan Seitz, Jakob Pelletier et Nicholas Welsh).

Martel a fait 5-3 après que Bernard ait demandé son temps d’arrêt. Jacob Hudson et Christopher Benoît (5e) se sont ensuite échangé des buts avant le son de la sirène.

Le Drakkar a ajouté quatre autres buts, les deux derniers de Chekhovich (18e et 19e), le troisième de Martel (28e) et celui de Bradley Lalonde (10e). Mika Cyr et Daniil Miromanov ont complété pour les Wildcats, qui ont tout de même pris 50 lancers sur Francis Leclerc.