Roger Federer a réussi à se relever et dominer le Hongrois Marton Fucsovics en quatre manches de 4-6, 6-1, 6-2, 6-2 dimanche en quatrième ronde des Internationaux de tennis d’Australie.

Federer rebondit et domine Fucsovics

MELBOURNE — Le Suisse Roger Federer a surmonté un lent départ, concédant même la première manche, avant de se relever et dominer le Hongrois Marton Fucsovics en quatre manches de 4-6, 6-1, 6-2, 6-2 dimanche en quatrième ronde des Internationaux de tennis d’Australie.

Mardi, Federer affrontera l’Américain Tennys Sandgren dans ce qui sera son 15e match de quarts de finale à Melbourne Park, un record du tournoi. Six de ses 20 triomphes en tournois du Grand Chelem ont été inscrits en Australie.

Sans être passé aussi près d’une élimination que lors de son match précédent contre l’Australien John Millman, Federer, 3e tête de série, a été incapable de créer une seule balle de bris lors de la manche initiale. Dans les trois autres sets, il a réalisé sept bris. Il a terminé le match avec un net avantage de 44-15 dans les coups gagnants, par une soirée fraîche où le mercure n’a pas atteint la barre des 20 Celsius.

«Au premier set, Roger a manqué plusieurs coups», a d’ailleurs noté Fucsovics.

Mais comme Federer l’a lui-même souligné, il est parvenu à trouver une solution.

«J’ai connu un bon début de deuxième manche et éventuellement, c’est devenu plus facile.»

Depuis le début du tournoi, Federer n’a toujours pas affronté un joueur classé parmi les têtes de série, et cette tendance se poursuivra contre Sandgren, classé 100e monde. Sandgren a causé une surprise en défaisant l’Italien Fabio Fognini, 12e tête de série, 7-6 (5), 7-5, 6-7 (2), 6-4.

Dans de bonnes dispositions, Federer s’est permis quelques blagues relatives au prénom de son prochain rival.

«C’est sûr qu’il n’allait pas devenir un joueur de baseball!», a lancé Federer, en souriant, à la foule massée dans les gradins de l’Aréna Rod-Laver.

«Je n’ai jamais affronté Tennys. J’ai souvent joué au tennis dans ma vie, mais jamais contre Tennys.»

Le temps frisquet pour cette période de l’année à Melbourne a semblé surprendre Fucsovics. Néanmoins, il a rendu hommage à son célèbre rival.

«Roger changeait le rythme, utilisait des balles coupées, des amorties, des balles liftées. Il a fait les choses correctement. Et je pense que je n’ai su gérer le tout.»

Le lent départ de Federer peut être lié au fait qu’il ait investi tant d’énergie contre Millman, dans un match qu’il a gagné au super bris d’égalité du cinquième set et après une bataille de plus de quatre heures.

«Le matin qui a suivi ... et ce matin, je suis demeuré étendu dans mon lit pendant une heure», a raconté Federer.

«Et je me disais, ‘Quand allons-nous nous lever?’ ... Je suis sûr que je vais me sentir mieux chaque jour qui va suivre.»

Millman menait 8-4 au super bris d’égalité, qu’il faut dix points pour gagner, mais Federer a renversé la vapeur et gagné les six points suivants.

«Il m’a corrigé de la ligne de fond, a reconnu Federer en parlant de Millman, et peut-être que ç’a eu l’effet de m’enlever un peu de confiance.»

Quatre autres quarts-de-finalistes devraient être connus chez les hommes lundi. L’Espagnol Rafael Nadal, favori de la compétition, affrontera l’Australien Nick Kyrgios (23e), le Russe Daniil Medvedev (4e) croisera le fer avec le Suisse Stanislas Wawrinka (15e), l’Autrichien Dominic Thiem (5e) se mesurera au Français Gaël Monfils (10e) et l’Allemand Alexander Zverev (7e) livrera bataille au Russe Andrey Rublev (17e).

Choc Barty-Kvitova

Chez les dames, l’Australienne Ashleigh Barty, première tête de série, a eu besoin de trois manches pour venir à bout de l’Américaine Alison Riske 6-3, 1-6, 6-4 dans un match de quatrième tour dimanche soir.

En quarts de finale, Barty retrouvera la Tchèque Petra Kvitova, finaliste à Melbourne Park l’an dernier. Kvitova a également eu besoin de trois sets pour battre la Grecque Maria Sakkari 6-7 (4), 6-3, 6-2.

L’Américaine Sofia Kenin (14e) et la Tunisienne Ons Jabeur ont également mérité leur place en quarts de finale. Kenin est venue de l’arrière pour éliminer sa compatriote et jeune sensation Cori Gauff 6-7 (5), 6-3, 6-0. Quant à Jabeur, elle a battu la Chinoise Wang Qiang (27e) 7-6 (4), 6-1.

Wang avait atteint la quatrième ronde en éliminant l’Américaine Serena Williams en trois manches.

+

HALEP EN QUARTS

La Roumaine Simona Halep, troisième mondiale, s’est qualifiée pour les quarts de finale des Internationaux d’Australie en écartant la Belge Elise Mertens (17e) 6-4, 6-4.

Halep qui, grâce à cette victoire, redeviendra no 2 mondiale à l’issue du tournoi, affrontera l’Estonienne Anett Kontaveit (31e) ou la Polonaise Iga Swiatek (56e) pour une place dans le dernier carré.

«Il a fallu que je me calme [en fin de match] parce que quand je deviens nerveuse, je perds un peu la tête... Il fallait que je reste calme, que je puise dans l’énergie en provenance de mon box», a déclaré Halep à l’issue de la rencontre.

En effet, dès l’entame de la seconde manche, la Roumaine a pris deux fois le service de son adversaire pour se détacher 3-0. Mais la Belge est revenue d’abord à 3-2, puis à 4-4. Au terme d’un jeu très disputé, Halep a de nouveau brisé son adversaire (5-4) avant de conclure le match sur sa mise en jeu suivante.

À 28 ans, l’ex-no 1 mondiale atteint les quarts de finale d’un tournoi du grand chelem pour la 14e fois de sa carrière. À deux reprises (Roland-Garros 2018 et Wimbledon 2019), elle a remporté le titre. Elle avait atteint la finale à Melbourne en 2018 et avait été éliminée en huitièmes de finale l’an dernier.  AFP