Remis d'une blessure, Roger Federer avait des airs de jeunesse tout au long de la quinzaine à Melbourne.

Federer gagne son 18e titre du Grand Chelem

Le Suisse Roger Federer a remporté son 18e titre en tournoi de Grand Chelem et creusé l'écart entre Rafael Nadal et lui dans la course au nombre de titres majeurs, dimanche, après avoir pris la mesure de l'Espagnol 6-4, 3-6, 6-1, 3-6 et 6-3 en finale des Internationaux de tennis d'Australie, à Melbourne.
Federer, qui est âgé de 35 ans, a savouré la conquête d'un premier titre du Grand Chelem depuis sa victoire à Wimbledon, en 2012, et d'un premier titre en Australie depuis 2010. Le Suisse a du même coup brisé le statu quo contre sa bête noire.
«C'est toujours historique contre 'Rafa', a déclaré Federer à la télévision. Ce titre est symbolique pour moi, parce qu'il m'a causé de nombreux ennuis au fil des ans.»
Les deux joueurs sont revenus à la compétition après des blessures majeures, Federer au genou gauche, et Nadal au poignet gauche. Ils étaient respectivement classés 17e et neuvième têtes de série.
«Je n'étais pas certain de me rendre jusqu'ici, mais j'y suis - j'ai atteint mon objectif, a déclaré Federer après avoir accepté le trophée du légendaire tennisman australien Rod Laver, dont le nom orne le stade principal à Melbourne Park. J'aurais été satisfait même si j'avais perdu, pour être franc avec vous. Mon retour au jeu était parfait.
«Le tennis est un sport exigeant, car il n'y a pas de match nul. Si c'était possible, j'aurais voulu que ce soit ce soir afin de pouvoir le partager avec 'Rafa', vraiment.»
Federer avait perdu six de ses huit matchs précédents contre Nadal en finale d'un tournoi du Grand Chelem, et présentait un dossier de 11-23 contre l'Espagnol en carrière.
«Félicitations à Roger... C'est incroyable, la façon dont il joue après avoir passé autant de temps loin du circuit, a noté Nadal. Bien sûr, tu as travaillé très fort pour que ça se concrétise. Donc félicitations.»
Après avoir effacé un déficit d'un set à deux reprises dans le match, Nadal menait par un bris au cinquième set. Federer est cependant venu de l'arrière et a repris le contrôle de la rencontre pour devenir le premier tennisman de l'ère moderne à gagner trois tournois du Grand Chelem différents à au moins cinq reprises chacun (7 fois Wimbledon, 5 Internationaux des États-Unis, 5 Internationaux d'Australie et 1 Internationaux de France).
Nadal est toujours à égalité au deuxième rang de l'histoire avec Pete Sampras avec 14 titres majeurs - et aucun depuis les Internationaux de France en 2014.
«Je n'ai pas été au sommet de ma forme physique pendant longtemps... les blessures, ce n'est rien de neuf pour moi, a expliqué Nadal. J'ai dû me battre pendant les deux dernières semaines. Aujourd'hui, c'était un match formidable, et je crois que Roger méritait peut-être ce titre un peu plus que moi.»
Après quatre sets au cours desquels le rythme a alterné d'un joueur à l'autre, le cinquième s'est révélé très tendu - comme c'est souvent le cas entre ces deux joueurs.
Le vent tourne
Nadal a rapidement réussi un bris et il semblait voguer vers la victoire, surtout après que Federer eut demandé l'intervention d'un thérapeute après le quatrième set.
Mais le joueur étoile suisse a rebondi en réalisant un bris lors du sixième jeu, puis il a dicté le ton en gagnant à un certain moment 10 points consécutifs.
Nadal a préservé trois balles de bris au huitième jeu, mais a de nouveau perdu son rythme lorsque Federer a couronné un échange totalisant 26 coups - le plus long de la rencontre - avec un coup droit gagnant le long de la ligne.
Deux erreurs en coup droit consécutives ont procuré les devants 5-2 à Federer, mais Nadal n'avait pas dit son dernier mot.
Alors qu'il servait pour le match, Federer a préservé deux balles de bris avec un as et un coup droit gagnant.
À égalité, l'arbitre a appelé une double faute à ses dépens, mais il a contesté la décision d'un juge de lignes qui estimait que sa deuxième balle de service était à l'extérieur des limites du terrain. La décision a été renversée, et il disposait de deux autres balles.
Peu de temps après, il a décoché un as qui lui a permis d'obtenir sa deuxième balle de match, puis il a frappé un coup droit en croisé gagnant.
Les célébrations ont été retardées, cependant, puisque Nadal contestait la décision de l'arbitre. Federer a regardé la reprise sur l'écran géant dans le stade et a sauté de joie lorsqu'il a constaté que la balle avait touché à la ligne. Son 100e match en carrière aux Internationaux d'Australie s'est terminé avec son cinquième titre à Melbourne Park.
Ce résultat a couronné un week-end remarquable pour les joueurs de 30 ans et plus - les quatre finalistes en simple faisaient partie de cette catégorie -, après que Serena eut vaincu sa soeur Venus Williams en finale chez les dames pour s'adjuger son 23e titre du Grand Chelem.
D'autre part, Abigail Spears et Juan Sebastian Cabal ont uni leurs efforts pour disposer de Sania Mirza et Ivan Dodig 6-2, 6-4 en finale du double mixte aux Internationaux d'Australie.