Roger Federer n'aura eu besoin que de 43 minutes pour se débarrasser de l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov.

Federer expéditif et historique

Le Suisse Roger Federer n'a pas eu à suer beaucoup pour remporter la 85e victoire de sa carrière à Wimbledon et passer à l'histoire, mardi.
Federer a accédé au deuxième tour des Internationaux de Wimbledon après seulement 43 minutes d'action sur le court central lorsque l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov s'est retiré pendant la deuxième manche à cause d'une blessure.
Federer menait 6-3, 3-0, et il a eu le temps de réaliser le 10 000e as de sa carrière.
Septuple vainqueur sur la pelouse londonienne et détenteur de 18 titres du grand chelem, Federer a porté sa fiche à vie à 85-11 en carrière à Wimbledon. Ce 85e triomphe lui permet de doubler l'Américain Jimmy Connors pour le plus grand nombre de victoires à vie à Wimbledon depuis l'entrée en scène des professionnels aux tournois majeurs en 1968.
Un peu plus tôt, mardi, également sur le court central, le Serbe Novak Djokovic avait passé encore moins de temps sur le terrain. Son adversaire, Martin Klizan, a déclaré forfait après seulement 40 minutes de jeu en raison d'une blessure alors qu'il tirait de l'arrière 6-3, 2-0.
Djokovic, triple champion du tournoi anglais, menait 30-0 au troisième jeu du deuxième set lorsque le Slovaque a renoncé à poursuivre. «Moi et Roger faisions une blague dans le vestiaire, a dit Djokovic. Nous disions que nous devrions peut-être disputer un set amical pour que les gens restent un peu plus longtemps.»
Klizan s'est présenté au tournoi avec une blessure à la cheville gauche et il a demandé une pause médicale entre les sets. Il a concédé le bris dès le premier jeu de la deuxième manche et, quelques minutes plus tard, il a abandonné.
Djokovic a remporté le tournoi d'Eastbourne la semaine dernière. C'était la première fois depuis 2010 qu'il disputait un tournoi sur gazon avant Wimbledon. Adam Pavlacek sera son prochain adversaire.
De son côté, Juan Martin del Potro, 29e tête de série, a eu besoin de sept balles de matchs pour venir à bout de Thanasi Kokkinakis 6-3, 3-6, 7-5 (2), 6-4.
En duel américain, John Isner a réussi 25 as et a battu Taylor Fritz 6-4, 7-6 (3) et 6-3.
Le Français Gaël Monfils, 15e tête d'affiche, a eu raison de l'Allemand Daniel Brands 6-3, 7-5 et 6-4. Monfils a obtenu les trois bris de la rencontre.
Les souvenirs de Kerber
Dans un rôle qui est habituellement réservé à la tenante du titre à Wimbledon, Angelique Kerber s'est qualifiée pour la deuxième ronde. La favorite allemande, qui a perdu face à Serena Williams sur le court central en finale l'an dernier, a vaincu l'Américaine Irina Falconi 6-4, 6-4.
Le premier match de la deuxième journée du tournoi sur le court central met traditionnellement en scène la championne de l'année précédente. Mais comme Williams est en congé car elle est enceinte, cette place a été confiée à la finaliste.
«Beaucoup de souvenirs sont revenus quand je suis entrée sur le court central, a mentionné Kerber. C'est l'un des meilleurs endroits pour jouer. C'est la tradition et c'était vraiment génial d'y être de retour.»
Même si elle est devenue la première favorite de l'ère professionnelle chez les dames à être éliminée au premier tour des Internationaux de France, elle a confirmé son billet pour la deuxième ronde sur gazon.
«Les premières rondes des tournois du grand chelem sont toujours difficiles, surtout après ma défaite en première ronde à Paris, a avoué Kerber. Je me concentrais à gagner chaque point, tentant de trouver mon rythme pendant tout le match.»
Caroline Wozniacki, ancienne numéro 1 mondiale, a défait la Hongroise Timea Babos 6-4, 4-6, 6-1. La Danoise a obtenu cinq bris et s'est limitée à 15 fautes directes, contre 32 pour sa rivale.
L'Espagnole Garbine Muguruza, impériale à Roland-Garros l'an dernier, a écarté la Russe Ekaterina Alexandrova en une heure, l'emportant 6-2 et 6-4.
Raonic avance, Pospisil rentre à la maison
Milos Raonic a vaincu l'Allemand Jan-Lennard Struff 7-6 (5), 6-2, 7-6 (4) au premier tour.
Le Canadien Milos Raonic a bien entrepris son parcours à Wimbledon.
L'Ontarien, sixième tête de série, a vaincu l'Allemand Jan-Lennard Struff 7-6 (5), 6-2, 7-6 (4) au premier tour du tournoi sur gazon.
Raonic a de nouveau fait bon usage de son arme favorite, le service, amassant 20 as contre seulement quatre doubles fautes. Il a réussi 67 % de ses premières balles, a gagné 78 % des points après avoir logé sa première balle en jeu et a réalisé 55 coups gagnants contre 30 erreurs directes.
Au deuxième tour, Raonic affrontera le vétéran russe Mikhail Youzhny, 82e joueur mondial, qui a défait le Français Nicolas Mahut, 6-2, 7-5, 6-4.
Plus tard, mardi, son compatriote Vasek Pospisil a subi l'élimination en trois manches, 6-4, 6-4, 6-3, aux mains de l'Autrichien Dominic Thiem, huitième tête de série, en 1h55.
Détenteur du 73e rang mondial, Pospisil a réussi sept as, un de moins que Thiem, et a inscrit plus de coups gagnants (29) que d'erreurs directes (19). L'athlète originaire de Vernon, en Colombie-Britannique, a également réussi 58 % de ses premiers services, comparativement à 49 % pour Thiem. Toutefois, l'Autrichien de 23 ans a gagné 88 % des points lorsqu'il mettait sa première balle en jeu, alors que Pospisil devait se contenter d'un taux de réussite de 73 % à ce chapitre.
De son côté, la Canadienne Bianca Andreescu, âgée de seulement 17 ans, a plié l'échine face à la Slovaque Kristina Kucova, victorieuse 6-4, 6-3 en 70 minutes.
Lundi, la Montréalaise Françoise Abanda a obtenu son billet pour la deuxième ronde en vertu d'une victoire de 6-2, 6-4 aux dépens de la Japonaise Kurumi Nara. Eugenie Bouchard, de Westmount, et l'Ontarien Denis Shapovalov ont pour leur part subi l'élimination.  La Presse canadienne