Devant la meilleure foule de la saison au Centre Henry-Leonard (2792 spectateurs), le Drakkar a laissé les visiteurs se forger une priorité de trois buts après 35 minutes de jeu.

Face au Drakkar, les Remparts poursuivent sur leur lancée à l'étranger

BAIE-COMEAU – Les Remparts de Québec étaient venus à Baie-Comeau pour jouer au hockey. Ils ont signé un troisième gain consécutif à l’étranger, l’emportant 5-3 aux dépens du Drakkar, qui pour sa part a déjà mieux paru.

Devant la meilleure foule de la saison au Centre Henry-Leonard (2792 spectateurs), le Drakkar a laissé les visiteurs se forger une priorité de trois buts après 35 minutes de jeu. Il a bien tenté de revenir par la suite, mais il s’est buté à un Anthony Morrone en grande forme et une formation qui n’a pas paniqué quand Baie-Comeau a réduit l’écart à un but.

«Je suis impressionné par la performance de notre équipe», a lancé l’entraîneur-chef Patrick Roy. «On a roulé à quatre trios et on avait de l’énergie. 

On affrontait une grosse équipe, mais dans toutes les facettes du jeu, on a bien fait ça. On a aussi marqué un but important à cinq contre trois en deuxième, qui nous a permis de reprendre les devants.

«En troisième, il n’y avait pas lieu de paniquer. Leur troisième but était un but chanceux. (Le Drakkar) a eu des chances de marquer, mais Anthony a fait de gros arrêts», a ajouté Roy, soulignant au passage la belle prestation de son quatrième trio, auteur du but victorieux.

«Ils ont aussi marqué le but égalisateur à Chicoutimi (vendredi). Leur présence enlève peut-être un peu de temps de glace aux autres trios, mais ça permet à tout le monde de jouer avec intensité du début à la fin du match», a-t-il fait valoir.

Son vis-à-vis Martin Bernard relevait avec justesse que les siens n’ont jamais été en mesure d’établir leur rythme dans cette rencontre. «On a moins utilisé notre vitesse, on s’est entêtés à vouloir rentrer par le centre au lieu d’aller large et profond en zone adverse pour établir notre jeu. Une de nos forces, c’est de jouer avec vitesse mais on n’a pas été en mesure de l’utiliser ce soir (samedi), soit que la rondelle n’avançait pas assez vite ou soit qu’on devait freiner en raison d’une mauvaise exécution.»

Le pilote du Drakkar a aussi bien vu que ses défenseurs étaient régulièrement en retard. «Les Remparts ont mis beaucoup de pression sur notre brigade défensive et on voit que la perte d’un gars comme Xavier Bouchard (suspendu pour sept matchs), qui joue de 20 à 25 minutes par match, ça paraît. La rondelle arrivait moins vite aux attaquants.»

Les Diables rouges ont joué un peu de chance pour ouvrir la marque à 1:57 de la première. Ni Hugo Savinsky ni Kyle Jessiman ne sont parvenus à maîtriser une rondelle bondissante dirigée faiblement par Olivier Mathieu.

À son premier déploiement en supériorité numérique, le Drakkar a menacé autour de Morrone, mais ce dernier a réussi un vol aux dépens d’Ivan Chekhovich. Sur la même séquence, Jordan Martel était sûr d’avoir un but facile devant une cage vide, mais il a un peu hésité, permettant ainsi au défenseur Dylan Schives de bloquer son tir.

Morrone a cependant mal paru sur le but de Yaroslav Alexeyev (15e), le faible tir du revers du Russe se faufilant sous lui à 12:52.

Les hommes de Patrick Roy ont frappé en force en deuxième, touchant la cible à trois reprises. Philipp Kurashev, d’un puissant tir frappé durant une double supériorité numérique, Pierrick Dubé, sur un retour alors que Jessiman était sorti loin de sa cage, et Jérémy Laframboise ont marqué.

En fin d’engagement, ce fut au tour du Drakkar d’évoluer à cinq contre trois. Martel (10e) n’a pas raté cette occasion de réduire l’écart à deux buts. 

En troisième, Yan Aucoin a porté le pointage 4-3 lorsque son tir a dévié sur le bâton de Brandon Frattaroli. Morrone et ses coéquipiers ont ensuite refusé de céder. Matthew Grouchy a complété dans un filet désert.

NOTES : Le Drakkar n’a pas le temps de trop de ruminer cette défaite car il doit se rendre à Chicoutimi pour y affronter les Saguenéens à 16 h dimanche…Quant aux Remparts, ils sont rentrés à la maison afin de se préparer pour un long périple dans les Maritimes. Ils seront à Saint.John mercredi, Charlottetown jeudi et Cap Breton samedi.