Après avoir mené la NFL pour les verges au sol à sa première saison dans la NFL, en 2016, Ezekiel Elliott n'a pu répéter ses exploits en 2017 en raison d'une suspension de six matchs.

Ezekiel Elliott veut se concentrer sur le football

OXNARD, Calif. — L’an dernier, Ezekiel Elliott avait été très volubile lors du camp d’entraînement des Cowboys de Dallas, lui qui devait vivre avec la menace d’une suspension en lien avec une affaire domestique.

Cette année, revirement, c’est plutôt son entraîneur de position qui, le premier, livre les états d’âme de son protégé.

«L’année dernière, à pareille date, il [Elliott] était très nerveux», explique Gary Brown, entraîneur des demis offensifs des Cowboys. «Il n’était pas lui-même et n’était pas dans une condition physique optimale. En ce moment, il semble heureux et en bonne forme, plus mince, et il veut seulement se concentrer à jouer en ayant du plaisir. C’est un tout nouvel homme.»

Finalement, pendant le camp de 2017 des Cowboys en Californie, le couperet était tombé : suspension de six matchs. S’en était suivi une longue bagarre judiciaire qui n’avait fait que retarder l’échéance, le meneur pour les verges au sol dans la NFL en 2016, avec 1631, ayant eu à purger sa punition en milieu de saison. 

En début de saison, en attente de la décision du commissaire Roger Goodell, Elliott connaissait des hauts et des bas sur le terrain, avant de retrouver l’aplomb qui lui avait permis, en compagnie du quart Dak Prescott, de mener la troupe texane à une saison de 13 victoires en 2016.

À bout d’options légales, Elliott a dû se plier à la décision de l’homme fort de la NFL, entraînant une série de trois défaites fatales à Dallas, qui, en terminant la saison à 9-7, ratait les séries.

Mais, Elliott a maintenant tourné la page sur cette saison mouvementée. «Je suis prêt et je suis impatient de prouver que je suis le joueur que je dois être dans cette équipe», lance le porteur de ballon pendant sa première rencontre du camp avec les journalistes. «Je veux jouer et connaître une bonne saison.»

En plus de sa suspension, le natif de St. Louis a d’autres événements à faire oublier. Il y a cette vidéo qui le montre en train de tirer sur le chemisier d’une femme pendant la parade de la Saint-Patrick à Dallas. Puis cette bagarre à l’extérieur d’un bar juste avant le début du camp de 2017. 

Saison morte dans tous les sens

Bon signe, aucun événement de ce genre ne s’est ajouté à la feuille de route du porteur de ballon pendant le plus récent entre-saison. 

«Je suis plus prudent et je suis concentré uniquement sur mon jeu», dit Elliott, qui a célébré son 23e anniversaire la semaine dernière. 

L’état major des Cowboys doit se réjouir d’entendre Elliott parler de la sorte, car il ne fait aucun doute que l’attaque sera centrée autour de lui cette saison, alors que Dallas a libéré le receveur éloigné Dez Bryant, sans oublier la retraite du toujours fiable ailier rapproché Jason Witten.

«[La prochaine saison] est importante pour lui, pour ses coéquipiers et, bien sûr, importante pour notre franchise», avoue le vice-président exécutif Stephen Jones. «Je crois qu’il a bien relevé le défi de demeurer loin des projecteurs hors du terrain. Souhaitons que ça continue.»

Avec le départ de Bryant et de Witten, Elliott souligne également qu’il doit s’élever en tant que leader. Alors qu’il admet ne pas être le plus à l’aise pour prononcer des discours dans le vestiaire, certains membres de l’équipe ont toutefois décelé une attitude plus positive. 

«Je crois qu’il a gagné en maturité», estime Gary Brown. «Bien sûr, il n’est pas le gars qui va le plus parler, mais je crois qu’il veut vraiment devenir un leader par l’exemple.»

«Il est visiblement plus détendu et bien concentré», dit Rod Smith, substitut d’Elliott dans le champ arrière. «Je l’ai vu traverser une saison très difficile et je sens vraiment qu’il a pu mettre tout ça derrière lui. C’est positif de voir qu’il peut maintenant se consacrer uniquement au football. C’est bon signe.»

Le propriétaire des Cowboys, Jerry Jones, qui a pleinement supporté Elliott dans sa bataille contre la NFL, abonde dans le même sens. «Il a l’air d’un vétéran», affirme Jones au sujet du joueur qui disputera sa troisième saison. «Il a l’air en confiance et il travaille fort. Je suis bien content de le voir agir ainsi.»