Vladimir Guerrero
Vladimir Guerrero

Expos: la liste de Maurice

Grand amateur de baseball, Maurice Dumas a suivi de près l’aventure des Expos de Montréal. Maintenant à la retraite, il n’en reste pas moins passionné par ce sport dont la saison écourtée à 60 matchs se met en branle, jeudi. À l’époque où il était journaliste et chroniqueur pour Le Soleil, Maurice Dumas a couvert à plusieurs reprises le camp d’entraînement des Expos, en Floride, y rencontrant leurs plus grands joueurs, y réalisant aussi des entrevues avec le gérant Felipe Alou, dans son bureau, dès la levée du jour. Pour le plaisir, il a dressé sa liste des meilleurs joueurs et lanceurs des Expos, histoire de nous faire revivre une partie de leur histoire.

Il attend de lire vos commentaires ou vos propres listes à maurice.dumas77@gmail.com. Au printemps, Le Soleil, qui remercie son fidèle collègue pour sa précieuse collaboration habituelle, avait publié une première «liste de Maurice» sur les meilleurs joueurs de l’histoire des Nordiques. Bonne lecture.

  • Les joueurs de position

1. Vladimir Guerrero

La crème de la crème.

2. Gary Carter

Encore meilleur sous pression.

3. Tim Raines

Excellait tout en s’amusant.

4. André Dawson

Au poste sans se plaindre.

5. Rusty Staub

Le premier de «Nos Amours».

6. Larry Walker

Pouvait tout faire sur le terrain.

7. Moises Alou

Plus que le fils du gérant.

8. Ellis Valentine

Le talent lui sortait par les oreilles. 

9. Tim Wallach

Un apport au-delà des chiffres.

10. Marquis Grissom

Aussi efficace que rapide.

11. Andrès Galarraga

Agile et puissant le Gros Chat.

12. José Vidro

Frappeur redoutable et redouté.

13. Orlando Cabrera

Futé, alerte et compétitif.

14. Rondell White

Joueur complet parfois mésestimé.

15. Larry Parrish

Un bel exemple de leadership.

16. Warren Cromartie

Les babines suivaient les bottines.

17. Al Oliver

L’attaque, sa grande force.

18. Ken Singleton

Sacrifié dans un mauvais échange.

19. Tony Perez

Une inspiration pour les jeunes.

20. Hubie Brooks

Polyvalent et bon cogneur.

21. Mike Lansing

Dédié et jamais de compromis.

22. Ron Fairly

Bien servi par son expérience.

23. Bob Bailey

Le plus bel élan au marbre.

24. Delino 

DeShields utilisait toutes ses ressources.

25. Brad Wilkerson

Ses meilleurs moments à Montréal.

26. David Segui

Un dur qui voulait gagner.

27. Henry Rodriguez

A fait vendre des «Oh Henry».

28. Ron Hunt

Aucun tir ne l’effrayait.

29. Chris Speier

Dans l’ombre des vedettes.

30. Wilfredo Cordero

Synonyme d’opportunisme au bâton.

31. Darrin Fletcher

Le meilleur receveur après Carter.

32. Mark Grudzielanek

A confondu les sceptiques.

33. Mitch Webster

Un bon joueur de soutien.

34. Dave Cash

Difficile à retirer au bâton.

35. Spike Owen

Très fiable en défensive.

Steve Rogers
  • Les lanceurs

1. Steve Rogers

L’as pendant une longue période.

2. Dennis Martinez

L’as ressuscité à Montréal.

3. Pedro Martinez

Un as de cœur.

4. Jeff Reardon

L’as de la relève.

5. John Wetteland

Des balles de feu.

6. Bryn Smith

Avare de buts sur balles.

7. Bill Gullickson

Des débuts flamboyants.

8. Mike Marshall

Un bras bionique.

9. Charlie Lea

Une carrière écourtée par les blessures.

10. Woody Fryman

Partant ou releveur, pas de problème.

11. Tim Burke

Toujours prêt à éteindre un feu.

12. Ken Hill

La régularité sur la butte.

13. Steve Renko

Résilient ce solide gaillard.

14. Javier Vazquez

Beaucoup d’étoffe.

15. Pascual Perez

Excentrique et divertissant.

16. Bill Stoneman

Presque parfait deux fois.

17. Ross Grimsley

Le seul gagnant de 20 victoires.

18. David Palmer

Pouvait rebondir après une blessure.

19. Scott Sanderson

Ratait rarement la zone des prises.

20. Claude Raymond

Le numéro un dans mon cœur.