Le président et chef de la direction du Groupe Sports et divertissement de Québecor, Benoît Robert, la veuve de Jean Béliveau, Élise Couture, et l'ancien hockeyeur Guy Lafleur ont participé lundi au dévoilement du nom de la future place publique devant l'amphithéâtre de Québec.

Expansion de la LNH: la candidature de Québec déposée plus tard

«Nous allons déposer notre candidature en temps et lieu.» Benoît Robert, président et chef de la direction du Groupe Sports et divertissement de Québecor, l'a répété quatre fois plutôt qu'une, lundi, lors de la première journée de dépôt des déclarations d'intérêt en vue d'une expansion de la Ligue nationale de hockey (LNH).
M. Robert a fait savoir que l'entreprise gestionnaire du nouvel amphithéâtre suivait le processus dicté par la LNH, qui reçoit depuis lundi et jusqu'au 10 août les candidatures des villes souhaitant accueillir une équipe de hockey professionnel. Le prix de départ pour une concession a été fixé à 500 millions $US. 
L'homme fort de Québecor dans la capitale québécoise a refusé de donner quelque détail que ce soit sur le processus en cours et sur la façon d'acheminer l'information à la ligue. Il a plutôt remis de l'avant les principes qui le guident dans ce dossier : «patience et discrétion». 
«On veut le retour des Nordiques de Québec et nous allons tout faire pour l'obtenir», a-t-il tout de même réaffirmé. Selon lui, tous les ingrédients sont là pour attirer l'attention de la LNH : le «succès extraordinaire» de Première Place, l'amphithéâtre construit à temps et dans les budgets, la «grande santé financière» de Québecor ainsi que Québec elle-même, «une ville passionnée du hockey». Maintenant, «il faut travailler les choses de bonne façon», souligne M. Robert.