Quatre équipes ont tenu des séances individuelles de remise en forme mercredi, soit Atlanta United, l’Inter Miami CF, l’Orlando City SC et le Sporting Kansas City. «Nous sommes vraiment reconnaissants», a déclaré le gardien Luis Robles, de l’Inter Miami CF. 
Quatre équipes ont tenu des séances individuelles de remise en forme mercredi, soit Atlanta United, l’Inter Miami CF, l’Orlando City SC et le Sporting Kansas City. «Nous sommes vraiment reconnaissants», a déclaré le gardien Luis Robles, de l’Inter Miami CF. 

Exercices individuels: l’Impact attend toujours l’approbation de Montréal

MONTRÉAL — Alors que les dirigeants de la MLS ont donné la permission à leurs équipes de tenir des séances de remise en forme individuelle sur leurs terrains extérieurs à compter d’aujourd’hui, l’Impact de Montréal attend toujours une approbation de la Ville qui donnerait la chance à ses joueurs d’aller de l’avant.

Cette approbation des autorités montréalaises est absolument nécessaire pour l’Impact puisqu’elle s’inclut dans un plan de protocole qui est envoyé à la MLS.

Une fois la requête arrivée à la ligue, celle-ci doit valider chacun des critères à respecter avant de donner son accord.

Or, il semble que ça bloque dans les officines de la Ville de Montréal.

Dans des messages textes à La Presse canadienne, Patrick Vallée, directeur des communications de l’Impact, a confirmé la situation.

De récents échanges de courriels n’ont pas permis de faire avancer cette partie du dossier à la satisfaction de l’équipe, semble-t-il.

«Nous voulons que les joueurs reprennent les entraînements individuels de remise en forme au Centre Nutrilait dès que ce sera possible, mais nous n’avons pas reçu l’autorisation de la Ville de Montréal telle qu’exigée par la MLS et on ne sait toujours pas quand on l’aura», a déclaré Vallée.

«Notre protocole sanitaire et l’horaire des joueurs sont prêts, mais nous sommes bloqués. Sans cette autorisation, la MLS ne nous le permettra pas», précise-t-il.

La Ville répond

En fin d’après-midi, La Presse canadienne a envoyé un courriel à la Ville de Montréal. La réponse est venue en début de soirée.

«En effet, l’Impact de Montréal a préparé un protocole de santé en prévision de la reprise de ses entraînements, qui est présentement étudié par la Ville et les autorités de santé publique. Une décision sera rendue bientôt. Rappelons que les plateaux sportifs de la Ville ont été fermés au début de la pandémie afin d’éviter les risques de propagation de la COVID-19», a répondu Youssef Amane, directeur des communications du Cabinet de la mairesse Valérie Plante et du comité exécutif de la Ville de Montréal.

Les hommes de Thierry Henry à l'entraînement en janvier dernier

En autorisant les joueurs à utiliser, sur une base volontaire, les terrains exploités par les équipes pour y tenir des séances d’entraînement individuel, les clubs de la MLS pourront fournir aux joueurs et au personnel un cadre contrôlé garantissant la conformité aux protocoles de sécurité et aux mesures de distanciation sociale, avait fait savoir la ligue dans un communiqué rendu public vendredi.

Ce communiqué stipulait aussi que les séances d’entraînement ne peuvent pas être incompatibles avec les politiques émises par les autorités locales de santé publique et gouvernementales.

«Tous les plans doivent être révisés et approuvés par le personnel médical du club et par des experts locaux en maladies infectieuses avant d’être présentés à la Major League Soccer», précisait le communiqué.

En plus de toutes les précautions sanitaires, incluant la prise de température au moment de l’arrivée dans les installations, chacun des terrains doit être divisé en quatre quadrants, au maximum, sur lesquels ne peut se trouver plus qu’un seul joueur pendant la séance. Le partage de matériel est interdit, tout comme le jeu (passes, tirs) entre les joueurs.

Le protocole mis de l’avant par la MLS inclut également la répartition dans le temps des départs et des arrivées des joueurs et du personnel, avec des places de stationnement désignées permettant de maintenir une distance maximale entre les véhicules; l’utilisation par les joueurs d’un équipement de protection individuel entre l’aire de stationnement et le terrain, à l’aller et au retour; l’utilisation par le personnel d’un équipement de protection individuel approprié tout au long de l’entraînement, tout en restant à au moins trois mètres des joueurs en tout temps.

Équipes en action

Quatre équipes ont tenu des séances individuelles de remise en forme mercredi, soit Atlanta United, l’Inter Miami CF, l’Orlando City SC et le Sporting Kansas City. Le Dynamo de Houston et les Timbers de Portland font partie des organisations qui doivent commencer jeudi.

«Nous sommes vraiment reconnaissants, a déclaré le gardien Luis Robles, de l’Inter Miami CF. Nous sommes sincèrement reconnaissants qu’on ait pu trouver un moyen d’être ici et qu’il est au moins possible de voir les gars d’une certaine distance et, d’une certaine manière, de travailler ensemble. C’est simplement agréable d’être de retour à notre complexe [d’entraînement].»

Le moratoire sur les entraînements en petits groupes et collectifs, valable dans l’ensemble de la ligue, reste en vigueur jusqu’au vendredi 15 mai inclusivement.

Avec la collaboration de Tim Booth et Anne M. Peterson de l’Associated Press