Eugenie Bouchard s'est inclinée dès le premier tour aux Internationaux de France.

Eugenie Bouchard écartée du top-10 mondial

Éliminée dès la première ronde aux Internationaux de tennis de France, Eugenie Bouchard ne figure plus parmi le top-10 mondial pour la première fois depuis le mois de juillet l'an dernier.
Bouchard a glissé du 6e au 11e rang au classement WTA. La joueuse de Westmount, vaincue au premier tour à Roland Garros par la Française Kristina Mladenovic, avait atteint les demi-finales l'année précédente à Paris.
Et la séquence d'insuccès de Bouchard s'est poursuivie, lundi, puisqu'en compagnie de l'Ukrainienne Lesia Tsurenko, elle s'est inclinée face au duo Timea Babos et Mladenovic (1-6, 6-2, 11-9) en première ronde du double au tournoi de S-Hertogenbosch, aux Pays-Bas.
Bouchard, première tête de série, disputera son premier match de simple plus tard cette semaine contre la Kazakhe Yaroslava Schvedova.
Le tournoi français a provoqué quelques autres changements parmi le top-10 mondial. Si l'Américaine Serena Williams, victorieuse d'un 20e titre du Grand Chelem, poursuit sa domination au sommet, la Tchèque Petra Kvitova s'est hissée au deuxième rang tandis que la Russe Maria Sharapova a reculé à la quatrième position.
La Tchèque Lucie Safavora, surprenante finaliste à Paris, a fait un bond de la 13e à la 7e place, son meilleur classement en carrière.
Chez les hommes, la défaite de Rafael Nadal en quarts de finale du tournoi de Roland Garros lui a fait perdre trois positions. Il occupe désormais la 10e position, son plus mauvais classement depuis avril 2005, tandis que le champion Stanislas Wawrinka a grimpé au quatrième rang, une amélioration de cinq positions.
Novak Djokovic se maintient confortablement en tête du classement, malgré sa défaite face à Wawrinka dimanche en finale à Roland-Garros.
Roger Federer, no 2, Andy Murray, no 3, et Kei Nishikori, no 5, ont maintenu leur rang.
Le Canadien Milos Raonic, absent à Paris à la suite d'une opération au pied, est désormais huitième joueur mondial, en perte de deux positions.