Malgré la défaite d'Eugenie Bouchard, ses bons coups ont été salués bruyamment par les partisans de la Québécoise.

Eugenie Bouchard: du buzz au désenchantement

Il y avait bel et bien un «buzz» Eugenie Bouchard à l'Archibald Duplessis, mercredi soir, où plusieurs fans se sont réunis pour voir en action la nouvelle coqueluche du tennis canadien.
«Yééé! Allez Eugenie!» a-t-on pu entendre après que la jeune femme de 19 ans ait remporté son premier point. Rapidement, la foule a déchanté, alors que la Chinoise Li Na dominait outrageusement son adversaire au premier set.
«Pour moi, ça va se terminer comme Bute l'autre soir!» a d'ailleurs lancé rapidement un homme âgé d'une quarantaine d'années, entre deux bouchées de son nacho.
Le représentant du Soleil a pu constater une foule hétéroclite en matière de connaissance de tennis. Certains disaient être des fans de ce sport, alors que d'autres étaient attirés par le phénomène de la «Genie Army». Et quelques personnes n'avaient aucune idée qu'un match de tennis d'intérêt était présenté à l'écran le soir même.
Jean François Quesnel est un vrai amateur de tennis. Il a assisté à des matchs au mythique tournoi de Wimbledon, à Montréal et il a aussi pu observer la jeune Bouchard en action au Challenge Bell.
«Je regarde toujours les tournois du grand chelem, alors c'est certain qu'avec Eugenie Bouchard, l'intérêt est là. Elle est belle, elle est jeune et on est fiers d'elle. Elle a une progression fulgurante! Mais aujourd'hui contre la Chinoise, c'est certain qu'elle est négligée.»
«Je vais au Challenge Bell chaque année», a pour sa part lancé Charlyne Pelletier, une femme assise à une autre table. «J'ai joué longtemps quand j'étais plus jeune. J'aimerais recommencer. Pour moi, c'était un rêve d'enfant, de faire ce qu'Eugenie fait aujourd'hui. J'espère vraiment qu'elle va gagner!»
Hérisset apprécie
L'ambiance autour des écrans a grimpé de quelques crans en début de deuxième set quand la Canadienne a pris les devants 2-0. Les applaudissements étaient davantage nourris. On commençait à y croire. Deux amis se sont faits un high five après avoir vu la Canadienne ramener le score à 4-5. Ce ne fut pas suffisant pour la Québécoise, éliminée 6-2 et 6-4.
Dans la salle, Jack Hérisset, le grand manitou derrière le Challenge Bell, a apprécié la performance de Bouchard, malgré la défaite. «Écoutez, Li Na, c'est la quatrième joueuse au monde! Elle a joué un premier set parfait, les balles étaient toujours sur les lignes. Eugenie était peut-être stressée et fatiguée avec la dernière semaine qu'elle vient de vivre. Mais elle a offert une très bonne opposition au deuxième set.»