Charles Leclerc de Ferrari a été le plus rapide aux essais libres du Grand Prix de Formule 1 d’Allemagne, vendredi sous un soleil de plomb.

Essais libres du GP d'Allemagne: la chaleur sourit à Ferrari

HOCKENHEIM, Allemagne — Ferrari a dominé les essais du vendredi au Grand Prix de Formule 1 d’Allemagne, en dépit de la chaleur accablante qui régnait sur le circuit d’Hockenheim.

Charles Leclerc a signé le meilleur temps des essais libres en vertu d’un chrono d’une minute et 13,449 secondes sous un soleil de plomb, alors que le thermomètre indiquait 37 degrés Celsius — et 50 sur la piste. Il a retranché 0,124 seconde au chrono du favori local, Sebastian Vettel.

Le meneur au championnat des pilotes, Lewis Hamilton, s’est contenté du troisième temps à 0,146 seconde du Monégasque. Il n’a d’ailleurs pas caché qu’il avait été incapable d’extraire le maximum de sa Mercedes en piste.

«Ces pneus n’aiment pas ce genre de température. Ils surchauffaient, et ç’a été un véritable problème, a admis le Britannique. Nous espérons que la température ne sera pas aussi pire pendant le reste du week-end. Si c’est frais et sec, alors tous les résultats obtenus aujourd’hui iront à la poubelle et tout le monde sera plus rapide.»

Son coéquipier chez Mercedes, Valtteri Bottas, a suivi au quatrième rang, et le top 5 a été complété par le pilote Red Bull Max Verstappen, à 0,684 seconde.

«C’était extrêmement chaud. Je me ne souviens pas la dernière fois qu’on a piloté dans ces conditions-là, a souligné Bottas. Les conditions seront complètement différentes demain et dimanche, puisqu’on annonce des températures plus fraîches et des probabilités de précipitations. J’espère qu’il pleuvra — ce serait bien de piloter sous la pluie.»

Stroll septième

Lance Stroll avait indiqué la veille que des améliorations aérodynamiques avaient été apportées à sa voiture Racing Point en vue de la 11e étape du calendrier de Formule 1. Et il n’a pas menti. Le Québécois s’est illustré en signant le septième chrono de la deuxième séance d’essais, à 0,819 seconde de Leclerc.

«À l’œil, la voiture est très différente, et c’est très encourageant de pouvoir percer le top 10 à l’issue des deux premières séances, a commenté Stroll. Mais nous ne sommes que vendredi, et il reste encore beaucoup de choses à faire pour que cette performance puisse se reproduire dimanche.»

Son coéquipier, Sergio Perez, a fini en 10e place, à plus d’une seconde du pilote de la Scuderia. Après s’être extirpé de sa voiture, le Mexicain a indiqué qu’il bénéficiait des mêmes améliorations que Stroll, et il s’est dit optimiste pour la suite des choses.

«La voiture est beaucoup plus compétitive et je crois que cette voie est prometteuse. Nous avons encore du mal à trouver nos réglages, donc ç’a été hasardeux par moments et nous aurons du travail à faire ce soir. Cependant, de manière générale, nous pouvons être satisfaits du niveau de performance de la voiture. Il ne faut toutefois pas tirer de conclusions trop rapidement, après une seule journée. Il faudra attendre de voir comment ça ira en qualifications.»

La séance a été marquée par la violente sortie de piste du pilote Red Bull Pierre Gasly, alors qu’il restait un peu plus d’une vingtaine de minutes à écouler. Le Français s’en est sorti indemne, contrairement à sa voiture.

«Il faudra récupérer le châssis et y jeter un œil attentif. Heureusement, ce n’était pas le moteur que nous utilisons en course, bien que c’était très frustrant de perdre une voiture à ce stade-là de la séance, a évoqué le directeur de l’équipe Red Bull Christian Horner. C’est décevant comme incident... Nous ne pouvons rien y faire, il faut maintenant se retrousser les manches et accomplir notre boulot.»

La troisième séance d’essais sera présentée samedi matin, suivie des qualifications.

+

QUEL AVENIR POUR BOTTAS?

HOCKENHEIM — L’équipe Mercedes déterminera le mois prochain si elle offre ou non un nouveau contrat à Valtteri Bottas pour 2020, car il n’est pas exclu qu’Esteban Ocon effectue un retour à titre de coéquipier du quintuple champion du monde Lewis Hamilton. L’entente de Bottas arrivera à échéance à l’issue de la saison, et Ocon espère effectuer un retour en Formule 1 après avoir été évincé de la défunte équipe Force India — aujourd’hui baptisée Racing Point. Le pilote Red Bull Max Verstappen, qui a signé six victoires en carrière et qui est toujours considéré comme l’un des plus beaux espoirs en F1, serait aussi dans la course à l’obtention d’un volant chez Mercedes. Red Bull tient cependant à tout prix au Hollandais, et un transfert chez Mercedes semble difficilement réalisable.

Bien que le directeur de l’équipe allemande Toto Wolff se dise satisfait du rendement du Finlandais, il doit également assurer l’avenir à long terme de Mercedes. «Il ne s’agit pas uniquement de prendre une bonne décision pour l’an prochain, mais aussi à long terme, a mentionné Wolff vendredi au Grand Prix d’Allemagne. C’est la raison pour laquelle nous prendrons une décision en août, et ça ne veut pas dire que nous l’annoncerons à ce moment-là.» Wolff a donc demandé à Bottas d’offrir «deux solides performances à Hockenheim et Budapest», en Hongrie, avant la traditionnelle pause estivale. AP