Le Soleil
Ian Bussières
Le Soleil
Ian Bussières
Les Blue Jays, l’équipe qui oublie

Espace baseball majeur

Les Blue Jays, l’équipe qui oublie

CHICAGO — Vus par plusieurs comme l’équipe à battre au début de la saison, les Blue Jays de Toronto sont parmi les sept meilleures équipes des ligues majeures, mais connaissent parfois de mauvaises séquences. C’est cependant cette faculté qu’ils ont de rebondir après de moins bonnes passes qui pourrait être l’une des armes secrètes de la troupe de Charlie Montoyo.
Le bon choix de Brooks Lee

Espace baseball majeur

Le bon choix de Brooks Lee

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
C’est dans un mois, du 17 au 19 juillet, qu’aura lieu le repêchage des ligues majeures de baseball, un moment pavé de rêves pour plusieurs jeunes joueurs qui espèrent être sélectionnés par une équipe. Après avoir été repêché en 35e ronde par les Giants de San Francisco après son secondaire, en 2019, Brooks Lee, arrêt-court pour les Mustangs de l’Université polytechnique de l’état de Californie à San Luis Obispo, sera probablement l’un des cinq premiers choix cette année.
Redonner au suivant selon Bret Saberhagen

Espace baseball majeur

Redonner au suivant selon Bret Saberhagen

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Depuis sa retraite en 2001, l’ex-lanceur des Royals de Kansas City, des Mets de New York et des Red Sox de Boston Bret Saber­hagen s’est toujours fait un devoir de redonner au suivant via sa fondation. Des événements survenus dans la famille du double lauréat du trophée Cy Young l’ont cependant incité dernièrement à contribuer à une nouvelle cause.
L’autre barrière raciale

Espace baseball majeur

L’autre barrière raciale

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Tout le monde connaît bien Jackie Robinson, le légendaire joueur de deuxième but afro-américain qui a brisé en 1947 la barrière raciale mise en place au dix-neuvième siècle en joignant les Dodgers de Brooklyn. Peu connaissent cependant deux autres pionniers qui ont franchi «l’autre» barrière raciale en devenant respectivement le premier Américain d’origine asiatique et le premier Japonais à jouer dans les ligues majeures dans les années 50 et 60.
La route cahoteuse du secondaire aux majeures

Espace baseball majeur

La route cahoteuse du secondaire aux majeures

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Terminer l’école secondaire et commencer une carrière dans les grandes ligues? Au hockey, si ce cheminement n’est pas la norme, il est quand même assez fréquent. Au baseball, ce saut du baseball scolaire aux ligues majeures est encore plus rare. Et il y a une raison. L’ex-lanceur David Clyde, tout premier choix du repêchage de 1973, pourrait vous en parler longtemps.
Ne donner aucun coup sûr... et perdre le match!

Espace baseball majeur

Ne donner aucun coup sûr... et perdre le match!

C’est arrivé six fois dans l’histoire des ligues majeures de baseball, la dernière fois dimanche quand les Reds de Cincinnati n’ont donné aucun coup sûr aux Pirates de Pittsburgh, mais ont tout de même perdu le match 1-0! Cet événement a rappelé à l’ancien gaucher des Red Sox de Boston Matt Young des souvenirs de 1992, alors qu’il a complété lui aussi un match contre les Indians de Cleveland sans donner un seul coup sûr, terminant quand même la soirée avec la défaite. 
Le grand chelem, un travail d’équipe

Espace baseball majeur

Le grand chelem, un travail d’équipe

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
On croyait avoir tout vu du phénomène Shohei Ohtani des Angels d’Anaheim, mais lundi dernier, il a fait quelque chose qu’il n’avait jamais fait : frapper un grand chelem. Pour l’ancien joueur de premier but des Orioles de Baltimore Jim Gentile, détenteur jusqu’en 1987 du record pour le nombre de grands chelems en une saison avec cinq, le fait de frapper un coup de circuit de quatre points est avant tout un travail d’équipe plutôt qu’un exploit individuel. 
Sans point ni coup sûr en solo et en combiné

Espace baseball majeur

Sans point ni coup sûr en solo et en combiné

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Ce n’est un secret pour personne qu’Espace Baseball aime beaucoup les matchs sans point ni coup sûr. Le vendredi 29 avril a d’ailleurs donné lieu au premier exploit du genre en 2022 quand les Mets de New York, grâce au travail du partant Tyler Megill et des releveurs Drew Smith, Joely Rodriguez, Seth Lugo et Edwin Diaz, ont limité les Phillies de Philadelphie à six petits buts sur balles dans une victoire de 3-0. Souhaitant en apprendre plus sur l’expérience de lancer un tel match en solo et en combiné, j’ai décidé de passer un coup de fil au premier joueur des majeures à avoir fait les deux : le légendaire lanceur partant Vida Blue.
La prochaine merveille japonaise

Espace baseball majeur

La prochaine merveille japonaise

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Vous aimez regarder aller le prodige Shohei Ohtani, qui claque des circuits comme frappeur désigné et retire les frappeurs adverses comme lanceur partant avec les Angels d’Anaheim? Vous allez adorer Roki Sasaki, qui a presque lancé deux matchs parfaits consécutifs au Japon. Le problème? Les chances de voir le jeune prodige dans les ligues majeures avant 2027 sont plutôt minces.
Efficace ou contre-productif, le but sur balles à Seager?

Espace baseball majeur

Efficace ou contre-productif, le but sur balles à Seager?

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Le gérant des Angels d’Anaheim Joe Maddon a soulevé les passions cette semaine en prenant une décision qu’il prenait pour la deuxième fois en tant que gérant, mais qui n’avait été prise que sept fois auparavant dans l’histoire. Il a demandé à son lanceur Austin Warren de donner un but sur balles intentionnel à Corey Seager des Rangers du Texas... alors que les coussins étaient remplis.
La double vie de Scott Radinsky

Espace baseball majeur

La double vie de Scott Radinsky

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
L’ex-lanceur des majeures Scott Radinsky a presque toujours mené une double vie. De mars à octobre, il était joueur de baseball professionnel alors que d’octobre à février, il était le chanteur d’un groupe punk : Scared Straight, Ten Foot Pole, puis Pulley, dont il est toujours la voix 21 ans après sa carrière sportive.
L’Océanic va obliger les Cataractes… à consulter un psychologue!

Sports

L’Océanic va obliger les Cataractes… à consulter un psychologue!

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
«À chaque problème, il y a une solution. Si tu as mal à la gorge, tu prends du sirop. Si tu as des problèmes de vue, et certains en avaient ce soir, sauf que je ne veux pas les nommer pour ne pas me mettre dans la marde, tu vas chez l’optométriste. Et si tu as des problèmes psychologiques, tu consultes un psychologue. C’est ce qu’on va faire lundi.»
Revivrons-nous 1992?

Espace baseball majeur

Revivrons-nous 1992?

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
En ce début de saison des ligues majeures, plusieurs analystes prévoient une superbe année aux Blue Jays de Toronto, les plaçant même au sommet de la division Est de la Ligue américaine, un rang où ils n’ont pas terminé depuis 1992 et 1993, alors qu’ils ont aussi remporté la Série mondiale. Mais est-ce vraiment l’année où nos Jays seront à nouveau parmi les prétendants au titre?
Comment ne pas aimer ces Braves?

Espace baseball majeur

Comment ne pas aimer ces Braves?

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Je vois déjà certains anciens partisans des Expos chiquer la guenille en lisant ce titre. Je sais, je sais. Il y a très longtemps, les Braves d’Atlanta étaient l’obstacle numéro un de nos z’amours dans leur lutte pour le championnat de la division Est de la Ligue nationale. Mais voilà, les années ont passé et seulement trois joueurs encore actifs des majeures ont déjà affronté les Expos (Miguel Cabrera, Albert Pujols et Yadier Molina). Et les Braves d’Atlanta sont champions avec, en prime, un directeur général québécois à leur tête!
Mercker derrière «Snit» et «Dusty» 

Espace baseball majeur

Mercker derrière «Snit» et «Dusty» 

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Même s’il déclare être un «Braves pour toujours» et qu’il souhaite que son ancienne équipe remporte la Série mondiale, l’ex-lanceur Kent Mercker avoue qu’il sera heureux du résultat, peu importe quelle équipe l’emportera. C’est qu’il a déjà été dirigé par les deux gérants en présence, Brian Snitker des Braves et Dusty Baker des Astros, deux hommes de baseball pour lesquels il éprouve le plus grand respect.
Les sans-abri du baseball

Espace baseball majeur

Les sans-abri du baseball

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Avec un salaire minimum à 570 000 $ par saison, je ne ferais pleurer personne en parlant du sort des joueurs des ligues majeures. Cependant, la situation est tout autre quand il est question des joueurs qui s’alignent dans les équipes affiliées aux formations des majeures, espérant un jour atteindre les grandes ligues et vraiment vivre de leur sport. Car pour le moment, ceux de ces joueurs qui n’ont pas obtenu un gros boni à la signature de leur contrat vivent dans des conditions difficiles, parfois sous le seuil de la pauvreté.
Avant Carey et Jonathan, il y a eu Jimmy

Espace baseball majeur

Avant Carey et Jonathan, il y a eu Jimmy

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Plus de six décennies avant Jonathan Drouin et Carey Price, l’ancien voltigeur des Red Sox de Boston Jimmy Piersall, décédé en 2017 à l’âge de 81 ans, avait été l’un des premiers sportifs à parler publiquement de ses problèmes de santé mentale. Piersall a publié en 1955 le livre Fear Strikes Out, qui racontait son combat quotidien avec le désordre bipolaire alors que la santé mentale des athlètes était encore un sujet tabou.
Le temps de l’humilité

Espace baseball majeur

Le temps de l’humilité

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Ceux qui me connaissent savent que je n’aime pas beaucoup me livrer au jeu des prédictions. Cependant, en tant que journaliste sportif, c’est parfois un passage obligé à certaines occasions. Et en tant qu’auteur de cette chronique sur le baseball majeur, j’avais fait quelques prédictions en début de saison, à la demande de Sébastien Lajoie de La Tribune pour une baladodiffusion. Que voulez-vous, je suis incapable de refuser quoi que ce soit au camarade Babass.
De «Blow Jays» à champions

Espace baseball majeur

De «Blow Jays» à champions

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Avec trois matchs à jouer vendredi matin, les Blue Jays de Toronto étaient toujours à une victoire des séries de fin de saison. Les Jays ont atteint les séries à huit reprises, mais jamais ils n’ont davantage électrisé le pays qu’en 1992 et 1993, les deux seules saisons où une équipe canadienne a remporté la Série mondiale. Le voltigeur Devon Whyte, toujours associé aux Jays comme entraîneur des frappeurs de leur filiale AAA des Bisons de Buffalo, a vécu cette période grisante du début des années 90 avec la formation torontoise.
Touki Toussaint, un profil pas ordinaire

Espace baseball majeur

Touki Toussaint, un profil pas ordinaire

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Je n’irai pas jusqu’à dire que Touki Toussaint est le joueur le plus intéressant des ligues majeures. Cependant, le lanceur des Braves d’Atlanta a un profil pas banal du tout. Quel autre joueur des majeures peut dire qu’il a un père qui a déjà été candidat à la présidence de son pays et une sœur chanteuse ?
L’année complètement folle des Mets de 1986

Espace baseball majeur

L’année complètement folle des Mets de 1986

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Vous avez peut-être regardé le documentaire 30 for 30: Once upon a time in Queens diffusé cette semaine sur ESPN, qui raconte l’épopée complètement folle des Mets de New York de 1986. Ils étaient bons, ils le savaient, ils étaient condamnés à gagner et ils l’ont fait tout en transformant leur saison en un vrai gros party. Pour me ramener dans l’atmosphère de cette année exceptionnelle, j’ai téléphoné au releveur droitier Doug Sisk pour qu’il m’en donne sa version à lui.
Parlons ventes de feu

Espace baseball majeur

Parlons ventes de feu

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Je suis sûr qu’en lisant le titre de cette chronique, plusieurs ont vu se raviver de mauvais souvenirs de leurs années de fans des Expos de Montréal. J’ai eu un peu la même réaction, à la fin de mes vacances, quand j’ai vu les Cubs de Chicago liquider, en l’espace de deux jours, trois de leurs meilleurs frappeurs arrivant au bout de contrats de plusieurs millions $ contre quelques jeunes espoirs. Mais attention ! La mécanique des ventes de feu a beaucoup changé depuis l’époque des Expos.
Perdre et reperdre

Espace baseball majeur

Perdre et reperdre

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Vous avez poussé un soupir de soulagement mercredi quand les Orioles de Baltimore ont mis fin à leur séquence de 19 défaites consécutives en battant les Angels d’Anaheim? Une autre défaite et ils égalaient les Expos de Montréal de 1969 et quatre autres équipes pour la septième séquence perdante de l’histoire des majeures. Deux autres et ils égalaient leur propre marque de futilité établie en 1988. Quatre et ils égalaient la plus longue séquence de défaites de l’ère moderne, les 23 subies par les Phillies de Philadelphie de 1961.
Une partie presque parfaite [VIDÉOS]

Espace baseball majeur

Une partie presque parfaite [VIDÉOS]

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Avouez que vous avez eu de la peine pour Triston McKenzie lundi... Avec deux retraits en huitième, le partant des Indians de Cleveland n’avait encore permis à aucun frappeur des Tigers de Detroit d’atteindre les sentiers et voguait vers la première partie parfaite des ligues majeures depuis celle de Felix Hernández en 2012. Il avait même un compte d’aucune balle et deux prises contre Harold Castro quand le Vénézuélien a claqué son centième lancer de la journée au champ droit pour un coup sûr.
On se revoit en 2028

Espace baseball majeur

On se revoit en 2028

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Vous avez regardé le baseball aux Jeux olympiques de Tokyo ? Si oui, c’est que vous êtes un vrai amateur, car les matchs n’étaient pas sous les projecteurs des réseaux canadiens étant donné qu’Équipe Canada n’a pas réussi à se qualifier. L’équipe nationale du Japon, qui ne comptait qu’un seul ancien des ligues majeures, le partant Masahiro Tanaka, l’a emporté chez elle par la marque de 2 à 0 sur une équipe américaine qui était loin de présenter la crème de la balle au pays de l’Oncle Sam.
D’Indiens à Gardiens

Espace Baseball

D’Indiens à Gardiens

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Il s’en est passé des choses dans les ligues majeures pendant mes vacances. L’une de celles qui retiennent mon attention est le changement d’appellation annoncé des Indians de Cleveland, qui deviendront les Guardians la saison prochaine. Un lecteur qui est aussi un ami m’a demandé ce que j’en pensais.
Une légende... et sa moustache

Espace Baseball

Une légende... et sa moustache

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Parler à Rollie Fingers, c’est parler à une véritable légende du baseball : membre du Temple de la renommée, trois fois champions de la Série mondiale, sept fois participant au Match des étoiles, à la fois gagnant du trophée Cy Young et joueur le plus utile de la Ligue américaine en 1981, vous pouvez cocher toutes ces cases. C’est simple, le grand droitier à la moustache qui ferait pâlir d’envie n’importe quel hipster a presque inventé le travail moderne de releveur.
Bonne fête Bobby!

Espace Baseball

Bonne fête Bobby!

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Le 1er juillet, ayez une pensée pour quelqu’un à qui les Mets de New York verseront presque 1,2 million $ cette année. Et je ne parle pas de Pete Alonso, leur meilleur frappeur avec ses 11 circuits, qui gagne seulement 676 775 $ par année. En fait, 16 joueurs des Mets ne gagnent même pas cette somme annuellement. Le gars dont je vous parle a 58 ans et n’a pas joué un seul match de baseball depuis deux décennies.
Le chemin le moins emprunté

Espace baseball

Le chemin le moins emprunté

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Il existe divers chemins pour atteindre le succès dans les ligues majeures. Traditionnellement, le plus commun était un joueur qui se distinguait à une position au niveau collégial ou à l’école secondaire et qui était repêché, d’abord et avant tout pour son jeu défensif, et atteignait les ligues majeures souvent en continuant d’évoluer à cette même position. Mais il y a toujours eu des exceptions et celles-ci sont aujourd’hui beaucoup plus nombreuses. Le lanceur Jason Isringhausen, l’un des 30 lanceurs à faire partie du très sélect club des 300 victoires préservées, est de ceux-là.