Le boxeur Éric Martel-Bahoéli

Éric Martel-Bahoéli en Angleterre

Pendant que son ami Sébastien Bouchard se prépare à affronter Giuseppe Lauri en sous-carte de Pascal-Bute, le 18 janvier, à Montréal, Éric Martel-Bahoéli part pour l'Angleterre. Le poids lourd de Québec servira de partenaire d'entraînement à David Price.
Les boxeurs du club Empire de Sainte-Foy ne chôment pas en ce début d'année. Martel (10-3, 7 K.O.) a su lundi matin que Price (15-2, 13 K.O.) l'attend à Liverpool. Le géant britannique de 6'8'' et 250 lb est en pleine préparation pour son combat contre le Russe Evgeny Orlov (14-12-1, 10 K.O.), combat prévu le 25 janvier, à Stuttgart, en Allemagne.
«Une opportunité comme celle-là, je serais un peu fou de ne pas accepter», affirme celui qui part mardi ou mercredi, le temps de faire sa valise et de prendre congé du boulot. Il restera là-bas deux semaines.
Non seulement le travail qui l'attend auprès de Price constituera «une super belle expérience» dans le ring, mais il lui fournira aussi un revenu supérieur à son emploi d'agent d'intervention au Centre jeunesse de Québec. Autour de 1000 $ par semaine, avion, hôtel et repas payés.
«J'ai tout fait dans la dernière année pour obtenir des expériences comme celle-là», estime l'auteur de trois victoires par knock-out technique dans les neuf derniers mois, contre Didier Bence, Janis Ginters et Raymond Olubowale. «Si j'avais mangé des volées, ils ne m'auraient pas appelé.»
Si Martel, 32 ans, est sur une pente ascendante, Price, 30 ans, se relève de ses deux premières défaites en carrière professionnelle, suivies de deux changements d'entraîneur. Le voilà maintenant dirigé par Tommy Brooks, un Américain qui a entre autres coaché Evander Holyfield, Mike Tyson et les frères Wladimir et Vitali Klitschko.
Martel et Price se connaissent. Ils se sont frotté le nez chez les amateurs, en quarts de finale des Championnats du Commonwealth de 2007, à Liverpool, justement. Price avait eu le dessus par arrêt de l'arbitre au deuxième round. L'Anglais avait ensuite remporté la compétition. Price était champion des Jeux du Commonwealth de 2006 et avait gagné le bronze aux Jeux olympiques de 2008, à Pékin, avant de passer pro l'année suivante.
Bouchard contre Lauri
Plus près de chez nous, dans 11 jours, le super-mi-moyen Bouchard (8-0, 2 K.O.), 26 ans, fera face à un Italo-Hongrois de 37 ans. Lauri (53-16, 31 K.O.) a croisé le fer avec Kevin Bizier, fin septembre, au Centre Bell, s'inclinant par décision unanime des juges après six rounds.
Il a livré cinq de ses six derniers affrontements au Canada, dont quatre au Québec. Il a perdu ses sept derniers combats et neuf de ses 10 derniers, mais a atteint la limite à ses six plus récentes prestations.
Outre le choc entre Jean Pascal et Lucian Bute comme grande finale, Mikaël Zewski, Eleider Alvarez, Sébastien Gauthier, Oscar Rivas, Éric Barrack, Artur Beterbiev et Yves Ulysse seront autant de Québécois en action ce soir-là.