Défait samedi en Angleterre, Éric Martel-Bahoéli n'a pas prononcé le mot retraite, mais a laissé entendre qu'il pourrait se retirer.

Éric Martel-Bahoéli doit gagner à Toronto

Une victoire relancerait la carrière d'Éric Martel-Bahoéli (10-4, 7 K.O.). Le boxeur de 33 ans de Québec est conscient du défi qui l'attend, samedi après-midi, à Toronto. L'Ontarien Dillon Carman (6-2, 5 K.O.) lui disputera la ceinture de champion canadien des poids lourds dans un affrontement de huit rounds.
«Je me suis bien préparé et mon adversaire est très battable. Si je veux continuer, ça me prend des victoires», affirme celui qui se battra pour la première fois de sa carrière sous l'égide d'un promoteur. Il détient une entente de quatre combats avec la jeune boîte torontoise Global Legacy menée par l'olympien Chris Johnson (1992) et Les Woods. Ils lui ont fait miroiter d'éventuels combats en Écosse et à Toronto.
Mais il doit d'abord vaincre Carman, un pugiliste plus jeune de cinq ans, plus grand d'un pouce, plus crâneur et plus mince d'une quarantaine de livres. Martel pèse 250, 5 lb de plus que lors de sa cinglante défaite aux mains de l'Australien Lucas Browne, en avril. «Je me sens plus énergique et mes temps de course sont même meilleurs. C'est plus mon poids santé», assure le colosse de 6' 3''.
Les deux hommes ont un ancien adversaire en commun, le Montréalais Sylvera Louis, que Carman a pris moins d'un round à mettre hors d'état de nuire dans un combat revanche, il y a 11 mois. «J'ai parlé à Sylvera et il m'a dit que la deuxième fois, il n'était vraiment pas en forme. Il n'était pas dedans», explique celui que Louis avait battu par décision en 2011.
Louis fait les frais de la sous-carte contre le Lavallois Didier Bence, la dernière victime de Martel. Récemment établi à Québec, le poids coq français Jérôme Arnould sera aussi en action contre le Mexicain Mario Perez.
Diffusé en direct sur TSN2, à compter de 15h, le gala se tient dans une section de l'ancien Maple Leafs Garden, le centre de sports Mattany. Le nouveau champion sera présenté sur la glace du centre Air Canada, avant le match entre les Leafs et les Bruins de Boston. Plus que centenaire, le titre canadien des lourds a déjà appartenu à George Chuvalo, Trevor Berbick, Donovan «Razor» Ruddock et plus récemment Patrice L'Heureux et David Cadieux.