Éric Chouinard
Éric Chouinard

Éric Chouinard nommé conseiller spécial du Blizzard du SSF

Déjà directeur de la sécurité des joueurs de la LHJMQ, Éric Chouinard ajoute une corde à son arc en devant le conseiller spécial avec le Blizzard du Séminaire Saint-François. Il ne faut pas penser qu’il cherche ainsi à suivre les traces de son père, Guy Chouinard, dans le coaching.

«Ça ne m’intéresse pas du tout de devenir entraîneur. Est-ce que ça pourrait arriver un jour? Je ne suis pas rendu-là et je me plais énormément dans mes présentes fonctions», confiait le préfet de discipline du hockey junior majeur du Québec.

Le Blizzard a annoncé, lundi matin, que Chouinard agirait comme conseiller spécial avec l’équipe midget AAA. Il l’était déjà avec les formations des niveaux bantam AAA et midget espoir du SSF, poste qu’il continuera d’occuper.

«J’ai demandé à la LHJMQ si je me plaçais en conflit d’intérêts en étant conseiller avec le Blizzard et on m’a permis de le faire. J’étais déjà impliqué avec le SSF depuis quelques années, ma fille vient de graduer de cette école, ma plus jeune va sûrement la fréquenter. J’y suis moi-même allé quand j’étais au secondaire», raconte l’ancien joueur des Gouverneurs de Sainte-Foy et des Remparts de Québec.

«Un bel équilibre de vie»

À sa retraite comme joueur, en France, Chouinard s’est joint à la LHJMQ, où il a pris la relève de Raymond Bolduc en qualité de préfet de discipline.

«Comme deuxième carrière, je ne peux pas demander mieux. Je suis toujours dans le hockey, mais je découvre son fonctionnement de l’autre côté. J’ai été joueur, maintenant, je vois ce qui se passe au deuxième étage, si l’on peut dire, et du côté administratif de la ligue. Ça me permet de rencontrer les dirigeants, d’établir de bons contacts avec mes collègues de la LCH et de la LNH, de développer de bonnes relations avec les directeurs généraux et les entraîneurs-chefs de la LHJMQ. Mon implication avec le SSF me permet d’avoir un bel équilibre de vie», ajoutait celui qui franchira le cap de la quarantaine, mercredi.

Avec le Blizzard, Chouinard en quelque sorte une paire d’yeux supplémentaires pour évaluer et développer les joueurs sous la direction de Frédéric Parent et ses adjoints. Il assistera à plusieurs matchs, surtout à domicile, et pourra accompagner le groupe sur la patinoire à l’occasion afin de faire des interventions individuelles.

«Éric possède beaucoup de bagage dans le hockey, sa présence nous aidera. Il connaît aussi bien notre groupe de joueurs, puisqu’il était le conseiller dans le bantam AAA et le midget espoir. Il s’agit d’une belle valeur ajoutée à notre programme», précisait Parent, qui en sera à sa troisième saison à la barre du Blizzard, mais d’une 15e campagne derrière le banc si l’on tient compte de ses nombreuses saisons comme adjoint aux différents entraîneurs-chefs de l’équipe.

Éric Chouinard a disputé une saison et demie avec les Gouverneurs, au milieu des années 1990, bouclant sa dernière avec 29 buts et 70 points en 40 matchs. Il a ensuite brillé avec les Remparts de Québec, connaissant des saisons de 41, 50 et 57 buts. Choix de première ronde du Canadien en 1998, il a disputé 90 matchs dans la LNH avec Montréal, Philadelphie et Minnesota avant de traverser en Europe, où il s’est démarqué en Allemagne et en France.

La semaine dernière, le Blizzard dévoilait que Charles-Éric Painchaud allait être le nouveau président du club, une nomination rendue nécessaire par le départ de Serge Duchesne qui fut président pendant sept ans. La saison 2020-2021 du Blizzard se mettra en branle le 2 août dans le cadre d’un pré-camp d’entraînement, qui se tient habituellement à la fin du mois de mai. Le camp officiel suivra celui-ci et le premier match au calendrier régulier est prévu au début du mois de septembre, si la pandémie ne l’empêche pas.