Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Équipe Québec s’est inclinée pour une deuxième journée d’affilée jeudi contre les Miners de Sussex County. 
Équipe Québec s’est inclinée pour une deuxième journée d’affilée jeudi contre les Miners de Sussex County. 

Équipe Québec s’incline de nouveau contre les Miners

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Après avoir battu les Miners de Sussex County mardi, Équipe Québec s’est inclinée pour une deuxième journée d’affilée jeudi contre ses anciens rivaux de la défunte Ligue Can-Am, une défaite de 4-1 où les protégés de Patrick Scalabrini n’ont frappé que quatre coups sûrs au Skyland Stadium d’Augusta, au New Jersey.

«Non seulement (le partant) Cody Paiva n’a rien à se reprocher, mais il se doit d’être fier après une telle performance contre ce qui est l’une des meilleures équipes offensives de la Ligue Frontier. C’est dommage qu’on ait bousillé ça avec un mauvais jeu défensif», a commenté Scalabrini en entrevue téléphonique avec Le Soleil après le match.

C’est en effet une erreur du deuxième but Ruben Castro sur une balle frappée par Nilo Rijo avec deux retraits en quatrième manche qui a été le moment décisif du match. Le relais qui aurait dû mettre fin à la manche s’est vite transformé en deux points pour les Miners alors que Castro a lancé la balle trop haut pour permettre au joueur de premier but Riley Pittman de la capter. Rijo a été sauf au premier et Daniel Herrera et Aaron Knapp ont pu croiser le marbre sur cette séquence. Rijo a ensuite marqué à son tour sur un double de Chuck Taylor.

«Je n’aime pas vraiment les erreurs défensives comme celle-là. On fait encore des tests pour voir qui «fit» bien en défensive», poursuit Scalabrini, admettant que ses joueurs n’ont pas généré grand-chose au bâton non plus, à l’exception d’Elliott Curtis qui a deux coups sûrs en quatre présence au bâton et qui a marqué le seul point des Québécois sur un ballon-sacrifice de Jeffry Parra en première manche.

Les protégés de Patrick Scalabrini (photo) n’ont frappé que quatre coups sûrs au Skyland Stadium d’Augusta, au New Jersey.

Le lanceur des Miners Billy Lane Jr. a ensuite été très avare les manches suivantes, n’accordant que trois coups sûrs et retirant sept Bleus sur des prises en sept manches avant d’être relevé par Gavin Sonnier et Jalen Miller Sr.

Par la suite, les Miners ont ajouté un autre point en huitième quand le releveur d’Équipe Québec Marshall Shill a éprouvé toutes sortes de difficultés, effectuant un mauvais relais qui a permis à Martin Figueroa de passer du premier au troisième but, puis atteignant John Jones dans le dos. Cito Culver n’a ensuite eu qu’à déposer un amorti pour ajouter un troisième point à l’avance des siens et compléter le pointage.

Renforts

Scalabrini l’avoue, il a bien hâte de pouvoir compter sur les voltigeurs Connor Panas et Jhalan Jackson, présentement blessés, pour leur contribution à l’attaque. D’ici là, il aura au moins du renfort au monticule dès vendredi alors que Pablo Arevalo sera le partant contre les Wild Things de Washington.

«Nous nous sommes entendus verbalement depuis un bout, mais nous enverrons son contrat à la ligue vendredi. C’est un droitier qui ne lance pas très fort, mais qui lance des tonnes de prises et qui est capable d’accumuler les manches. Il a été lanceur de l’année dans la National Association of Intercollegiate Athletics (NAIA)», commente le gérant d’Équipe Québec à propos de celui qui s’alignait avec les Seahawks de l’Université Keiser.

Arevalo, qui est natif de la Floride, a cumulé une fiche de 10 victoires et trois défaites cette année, maintenant une moyenne de points mérités de 1.50 en 126 manches, retirant 118 frappeurs au bâton et n’accordant que huit buts sur balles.