Sidney Crosby

Épidémie d'oreillons dans la LNH: au tour de Crosby d'être infecté

Le capitaine des Penguins Sidney Crosby souffre des oreillons, a confirmé dimanche le club de Pittsburgh.
Crosby a raté les deux derniers matches des siens par mesure de précaution.
Vendredi, son visage semblait gonflé après l'entraînement des siens en matinée.
L'enflure des glandes salivaires est l'un des symptômes visibles des oreillons.
Par communiqué, les Penguins ont dit que Crosby sera évalué sur une base quotidienne, en ajoutant que les spécialistes croient qu'il devrait être rétabli lundi.
Il ne sera toutefois pas en uniforme lundi soir, quand les Penguins vont accueiller le Lightning de Tampa Bay.
Crosby devient le 13e joueur de la LNH à être incommodé par les oreillons, après Corey Perry, François Beauchemin, Clayton Stoner et Emerson Etem, des Ducks, Ryan Suter, Keith Ballard, Marco Scandella, Jonas Brodin et Christian Folin, du Wild, Tanner Glass, des Rangers, ainsi que Travis Zajac et Adam Larsson, des Devils.
Le virus des oreillons se répand par la salive ou le mucus, habituellement en éternuant, en reniflant ou même en parlant. Partager des boissons et des ustensiles peut aussi contribuer à étendre l'infection.
La ligue et l'Association des joueurs ont récemment dit à la La Presse canadienne que les thérapeutes et les joueurs recevaient de l'information sur comment stopper la propagation des oreillons.