Jackie Bradley Jr est accueilli en héros au marbre après son grand chelem en huitième manche qui a couronné une poussée de cinq points des Red Sox, qui ont vaincu 8-2 les Astros.

Eovaldi savoure sa revanche

HOUSTON — Après avoir été nargué par des joueurs des Astros lundi, le lanceur Nathan Eovaldi a savouré sa revanche, mardi, grâce à un grand chelem de Jackie Bradley Jr qui a mené les Red Sox de Boston à une victoire de 8-2, mardi à Houston.

Le coup de tonnerre de Bradley a couronné une poussée de cinq points des Red Sox à la huitième manche. Il a envoyé la balle loin dans les gradins, donnant le signal du départ à quelques partisans des Astros.

Bradley avait réussi un double de trois points lors du deuxième match de cette série, gagné par les Red Sox. Il a produit au moins trois points lors de deux parties consécutives pour une première fois en carrière.

Bradley avait soulevé l’ire de plusieurs partisans des Red Sox en première moitié de saison, alors qu’il présentait une moyenne au bâton de ,210. «Je dois lui donner crédit», a déclaré Cora. «Il a continué à travailler et à se battre. Il a travaillé sur son élan et on voit les résultats aujourd’hui.»

Artisan de son malheur

Roberto Osuna a été l’artisan de son propre malheur en huitième manche. Le stoppeur des Astros a obtenu deux retraits, mais il a par la suite accordé deux simples avant d’atteindre Brock Holt au soulier —  l’officiel Joe West ne l’avait pas signalé, mais le gérant Alex Cora a demandé l’aide d’une reprise vidéo —, et Mitch Moreland. Puis Bradley s’est occupé du reste.

Osuna s’est avéré une prise controversée pour les Astros à mi-chemin dans la saison. Alors qu’il jouait pour les Blue Jays de Toronto, le Mexicain a servi une suspension de 75 matchs pour avoir enfreint la politique du baseball majeur concernant la violence conjugale.

Victoire spéciale

Quant à Eovaldi, il a connu un autre très bon départ en séries devant son idole de jeunesse Nolan Ryan, assis derrière le marbre. Il a alloué deux points, six coups sûrs et deux buts sur balles en six manches au monticule pour les Red Sox, qui ont pris les devants 2-1 dans la série de championnat de l’Américaine.

Lundi, le droitier de 28 ans avait été nargué sur les réseaux sociaux. Le joueur de troisième but Alex Bregman avait partagé une vidéo sur Instagram dans laquelle on pouvait voir les joueurs des Astros frapper trois circuits de suite contre lui lors de son dernier départ contre l’équipe du Texas.

«Cette victoire est vraiment spéciale pour lui», a mentionné Cora.

Les Red Sox ont inscrit deux points en début de première manche, aux dépens de Dallas Keuchel. Ce dernier a éprouvé beaucoup de problèmes cette saison pour amorcer une rencontre, concédant 26 points lors de la manche initiale. Le gaucher s’est ensuite ressaisi, permettant deux points, quatre coups sûrs et deux buts sur balles en cinq manches.

Les Astros n’ont réussi qu’un coup sûr en huit tentatives avec des coureurs en position de marquer dans ce duel. Le double de Bregman s’est avéré le seul coup sûr de plus d’un but pour l’équipe, qui avait cogné au moins une longue balle à ses 14 dernières parties éliminatoires, un record des majeures.

Lundi, Bregman a placé deux balles en lieu sûr, a produit un point et a soutiré un but sur balles en trois apparitions au marbre. Il s’est rendu sur les sentiers 20 fois en 28 présences depuis le début des séries.

Le quatrième affrontement aura lieu mercredi (20h30). Rick Porcello (17-7) sera au monticule pour les Red Sox et il fera face à Charlie Morton (15-3).

NOTES : Le joueur de deuxième but des Astros Jose Altuve a agi comme frappeur désigné en raison d’une blessure au genou. Il a croisé la plaque en cinquième manche après être parti du premier coussin... Steve Pearce a cogné un circuit en solo contre Joe Smith, en sixième manche, procurant une avance de 3-2 aux Red Sox. La balle a longé le poteau de démarcation et a atterri près des rails de chemin de fer, au champ gauche.