Eugenie Bouchard a battu Louisa Chirico 6-0 et 6-4, lundi, aux Internationaux d'Australie.

Entrée réussie pour Eugenie à Melbourne

Eugenie Bouchard a accédé facilement au deuxième tour des Internationaux de tennis d'Australie.
La joueuse de Westmount, 49e mondiale, a éliminé l'Américaine Louisa Chirico 6-4, 6-0 en 56 minutes.
Les deux joueuses ont dû patienter jusqu'aux environs de 23 heures avant de se présenter sur le court puisque Stanislas Wawrinka a eu besoin de trois heures et demie pour venir à bout de Martin Klizan en cinq manches lors du match précédent.
Bouchard avait donné le ton à sa superbe saison en 2014 en se rendant jusqu'en demi-finale à Melbourne. Elle avait poursuivi avec une présence en demi-finale à Roland-Garros et en finale à Wimbledon.
Mais des blessures et sa méforme l'ont depuis fait glisser au-delà du top-20.
Lundi, Bouchard a remporté la première manche en 18 minutes et elle a réussi le bris au troisième jeu de la deuxième manche avant d'éventuellement servir pour le match quand Chirico a frappé une balle trop longue.
Au second tour, Bouchard affrontera la Chinoise Shuai Peng, Shuai Peng, 83e joueuse mondiale.
Milos Raonic, troisième tête de série du tournoi chez les hommes, affrontera mardi au premier tour l'Allemand Dustin Brown, 70e au monde.
Federer, stressé, avance
Roger Federer salue la foule après vaincu l'Autrichien Jurgen Malzer au premier tour des Internationaux d'Australie.
Roger Federer a complètement raté quelques-uns de ses coups et était perturbé par l'ampleur de sa nervosité après six mois d'inactivité, même s'il renouait avec le décor familier du site des Internationaux d'Australie.
Federer, qui participe à un 69e tournoi du grand chelem en carrière, a réussi 19 as et n'a commis qu'une seule double faute en route vers une victoire de 7-5, 3-6, 6-2, 6-2 contre l'Autrichien Jurgen Melzer.
Mais face à un rival du même âge que lui, soit 35 ans, Federer a été victime de trois bris de service et a connu des moments frustrants. «J'ai ressenti de la nervosité une fois que le match a commencé», a admis Federer, qui prenait part à un premier tournoi depuis Wimbledon, après avoir pris du temps pour soigner une blessure à un genou. «Pendant l'échauffement... je me sentais bien. Puis j'ai frappé quatre coups consécutifs sur le cadre. Je me suis dit: "Wow, ça ne sera pas aussi facile que je le pensais". J'ai eu de la difficulté à trouver cette aisance, ce rythme.»
Classé 17e tête de série, Federer n'a pas été le seul parmi les joueurs élites à connaître des ennuis. Son compatriote suisse Stanislas Wawrinka, a eu besoin de cinq manches pour éliminer le Slovaque Martin Blizan.
Les choses ont été plus simples pour Andy Murray. À son premier tournoi du grand chelem à titre de favori, le Britannique a tout de même manifesté une certaine impatience lors de sa victoire en trois manches, 7-5, 7-6 (5) et 6-2 contre l'Ukrainien Illya Marchenko.
Quintuple finaliste à Melbourne, incluant quatre défaites consécutives contre Novak Djokovic, Murray assure que rien ne change même s'il occupe le premier rang du classement mondial et qu'il a été fait Chevalier par la reine Élisabeth au cours de la dernière année. «La pression est la même, les attentes sont les mêmes. Je n'ai jamais gagné ici et je vais tenter de changer cela cette année.»
Serena Williams passe en deux sets
Serena Williams (à droite) a disposé de Belinda Bencic en deux manches lors de son premier match à Melbourne.
Serena Williams a fait un premier pas dans sa quête d'un septième titre à Melbourne en l'emportant 6-4 et 6-3 devant Belinda Bencic, mardi.
Williams a gagné le premier set grâce à un bris. En deuxième manche, l'Américaine a mené 5-0 avant de devoir gérer un peu de résistance de la Suisse.
Williams a signé la victoire à sa deuxième balle de match, quand Bencic a envoyé un revers dans le filet.
Un triomphe aux Internationaux d'Australie donnerait à Williams un 23e titre majeur. En étant couronnée à Wimbledon l'an dernier, elle a pu soulever un 22e grand trophée, le même nombre que Steffi Graf.
Gain facile pour Pliskova
Sa prochaine rivale sera la Tchèque Lucie Safarova, tombeuse de la Belge Yanina Wickmayer 3-6, 7-6 (7) et 6-1. Safarova a sauvé pas moins de neuf balles de match.
Karolina Pliskova, finaliste à New York l'an dernier, a bien amorcé la portion australienne du Grand chelem en battant Sara Sorribes Tormo, 6-2 et 6-0. Il lui a suffi d'une heure pour se défaire de l'Espagnole.
Cinquième tête de série, la Tchèque n'a jamais franchi la troisième ronde à Melbourne. En 2015 et 2016, la Russe Ekaterina Makarova a mis fin à son parcours à cette étape.
Cette dernière a également avancé au tableau en s'imposant 6-0, 4-6 et 6-1 devant Ekaterina Alexandrova, une compatriote.
À Flushing Meadows l'an dernier, Pliskova a battu Serena Williams en demi-finale avant de s'incliner en match ultime, devant l'Allemande Angelique Kerber.
La troisième tête de série Agnieszka Radwanska, de la Pologne, va se mesurer à la Bulgare Tsvetana Pironkova.
Grande gagnante à Sydney la semaine dernière, l'Anglaise Johanna Konta a eu raison de la Belge Kirsten Flipkens, 7-5 et 6-2.
Neuvième tête de série, Konta a surpris en atteignant les demi-finales à sa première présence à Melbourne, l'an dernier. Elle a battu Venus Williams au premier tour et a pris un bel élan pour sa saison, finissant l'année dans le top 10.  Avec AP