En plus de produire trois points pour porter son total à 25, un sommet d'équipe, Brad Antchak s'est payé le luxe de voler deux buts en cinquième manche, mercredi.

Enfin une victoire «pas trop serrée» pour les Capitales!

Vifs en attaque, les Capitales ont aussi profité d’un Karl Gélinas inspiré pour surclasser les Stars d’Hollywood 8-0, mercredi soir. Contrairement à la veille, les visiteurs n’ont jamais été dans le coup, même s’ils ont frappé sept coups sûrs.

«C’était le temps d’en jouer une pas trop serrée», s’est réjoui le gérant Patrick Scalabrini, revenant sur les trois victoires à l’arrachée contre les équipes itinérantes, le Stockade de Salina étant l’autre. «C’est bon pour tout le monde. C’est bon pour notre stress du coaching staff», a-t-il ajouté, en référence aux récents ennuis offensifs des siens.

Les gagnants ont en effet connu leurs meilleurs moments au bâton depuis longtemps, claquant 13 coups sûrs, dont trois pour TJ White. Ce dernier gagne en confiance. Sa moyenne au bâton est d’ailleurs passée de ,242 à ,333 depuis vendredi.

«Je me sens plus confortable chaque jour», a affirmé White, arrivé à Québec à la mi-juin. «Quand on apprend à connaître l’équipe et les joueurs, ça facilite les choses. Et on a tellement une beau groupe ici que c’est facile de venir à tous les jours et de donner le maximum.»

«Tu vois qu’il est plus à l’aise, tu vois qu’il se met moins de pression, a remarqué Scalabrini. Il commence à ressembler au joueur qu’on espérait avoir signé. Et c’est un gars extrêmement populaire dans le chambre, un gars qui a un grand sourire. On a besoin d’un TJ.»

La recrue Brad Antchak a continué son bon travail, produisant trois points. Il en a 25 cette saison, un sommet d’équipe. Les autres sont venus de White, Maxx Tissenbaum, James McOwen et Lachlan Fontaine. Un autre point a été le résultat d’une feinte irrégulière d’un releveur des Stars avec un coureur au troisième. Fontaine, Adam Ehrlich et Kalian Sams ont frappé deux coups sûrs chacun.

Gélinas au sommet de la Can-Am

De son côté, Gélinas (6-2) a retiré neuf frappeurs sur des prises en sept manches. Ses six victoires représentent un sommet dans la Can-Am, partagé avec Tyler Alexander (Sussex) et Dylan Brammer (New Jersey).

«Je me sentais super bien. Ça fait deux matchs que j’utilise beaucoup plus ma rapide, car je sens que mon bras est beaucoup plus fort, répond de mieux en mieux», a expliqué le grand droitier, qui a profité d’une balle à double-jeu avec les buts remplis en quatrième, seul moment où il a été véritablement menacé.

«Il aurait facilement pu lancer un match complet. Mais vu qu’il n’est pas trop égoïste, il a partagé», a souri Scalabrini, qui souhaitait voir Andrew Elliott (deux manches) profiter d’un peu de temps au monticule.

Les deux équipes remettent ça jeudi soir (19h05) pour le dernier match de la série. Arik Sikula (4-2) sera le partant pour Québec.