Alors que la marque était égale 1 à 1 avec moins d’une seconde à faire à la deuxième période, Matthew Grouchy s’est retrouvé seul avec Philipp Kurashev devant le gardien Kevin Mandolese.

Enfin, le «gros but» pour les Remparts

Depuis plusieurs jours, Patrick Roy déplorait que ses Remparts avaient de la difficulté à marquer le «gros but». Ses protégés ont compris le message hier quand ils ont battu les Screaming Eagles du Cap-Breton par la marque de 3 à 1.

Alors que la marque était égale 1 à 1 avec moins d’une seconde à faire à la deuxième période, Matthew Grouchy s’est retrouvé seul avec Philipp Kurashev devant le gardien Kevin Mandolese.

Au lieu de passer la rondelle au meilleur marqueur de l’équipe, Grouchy a tenté sa chance et touché la cible pour son deuxième filet du match.

«Matthew a vraiment joué un gros match et son second but est vraiment un gros moment du match. Ça et le hors jeu à la ligne bleue en troisième période», a commenté Patrick Roy en conférence téléphonique après la partie.

But refusé

Les Diables rouges ont en effet eu chaud avec un peu plus de trois minutes à faire au match quand Mitchell Balmas a déjoué Dereck Baribeau suite à une superbe passe du revers de Brooklyn Kalmikov.

Le but aurait créé l’égalité, mais après révision, les officiels ont déterminé qu’il y avait eu hors-jeu à la ligne bleue et, donc, qu’il n’y avait pas but. 

«L’arbitre allait réviser le jeu de toute façon, mais nous, on l’avait vu hors-jeu», expliquait Roy.

Egor Sokolov avait ouvert le pointage en première pour les locaux avec un tir des poignets et Grouchy avait dévié un tir de la ligne bleue de Félix-

Olivier Chouinard pour créer l’égalité en début de deuxième. Kurashev a complété la marque dans un filet désert.

«Nos joueurs ont livré une autre excellente performance. Ils ont bien joué défensivement en limitant les Screaming Eagles à 23 tirs et notre gardien a fait les arrêts clés en début de match. On rentre de ce voyage avec neuf points sur 12. C’est impressionnant car ces matchs n’étaient pas des matchs faciles», a résumé Roy.

«Je suis vraiment fier de nos joueurs. Ils ont été résilients, ils n’abandonnent jamais», a-t-il poursuivi. L’équipe reprend la route vers Québec dans la nuit de samedi à dimanche.

«Ce sera congé pour eux demain (dimanche) et lundi. Mardi, on retourne pour trois grosses journées d’entraînement en vue des derniers matchs avant le congé des Fêtes», a repris Roy.

Notes: Le capitaine Benjamin Gagné a été utilisé à l’aile gauche samedi et Patrick Roy a été satisfait de l’expérience... Roy est déterminé à être patient avec Louis-Filip Côté, qui vient de revenir au jeu. «Ce n’est jamais facile, une blessure à la cheville. Je le sais, j’en ai déjà eu une. Il prendra le temps qu’il faudra, je ne suis pas inquiet pour lui», a-t-il déclaré....