Mattias Ekholm et P.K. Subban après le but de ce dernier contre les Blues de St. Louis, mercredi. Le défenseur a répondu aux critiques de Kelly Hrudey, analyste à CBC, avec un match de trois points le soir même.

Encore des méchancetés sur Subban

Ce n'est pas assez que P.K. Subban, chassé du Canadien et dénigré par ses coéquipiers, se fasse huer sur les patinoires adverses. Même les médias lui lancent parfois des méchancetés.
L'analyste à CBC et ancien gardien de la LNH Kelly Hrudey est le dernier en lice. À l'entracte, il a comparé Subban au défenseur Dion Phaneuf et l'a qualifié de défenseur numéro trois ou quatre.
Subban, lauréat du trophée Norris remis au défenseur par excellence en 2013, a répondu avec une performance héroïque de trois points lors du premier match contre les Blues de St. Louis le soir même. Il s'agit pour Subban d'un record d'équipe. Même si les Predators ont vu passer d'excellents défenseurs - Shea Weber, Kimmo Timonen, Ryan Suter, Roman Josi, Dan Hamhuis, Ryan Ellis -, aucun d'eux n'avait jamais amassé trois points dans un match en séries.
Son jeu défensif continue de susciter des interrogations. Pourtant, il a affronté les meilleurs attaquants des Blackhawks en compagnie de son partenaire Mattias Ekholm en première ronde. Et mercredi, alors que le duo composé de Josi et Ellis connaissait des ennuis en troisième période, Subban et Ekholm se sont imposés comme les stabilisateurs en défense.
«C'est un cheval défensivement», a commenté son entraîneur Peter Laviolette après la rencontre. «Et offensivement, vous le savez, les gars cherchent toujours à provoquer des chances et il a eu l'occasion d'imprimer sa marque plusieurs fois.»
Après cinq matchs, P.K. Subban a amassé cinq points, dont un but, avec une fiche de + 5. Il joue en moyenne 24:53 par match. Seul Roman Josi (26:53) est employé davantage.
Par contre, le temps d'utilisation de Subban va croissant depuis le début des séries. Il n'avait joué que 20 minutes lors du premier match contre les Hawks, mais ses responsabilités se sont accrues, tandis que celles de Ryan Ellis ont diminué au fil des matchs.
Tarasenko muselé
Les Predators sont toujours invaincus depuis le début du tournoi printanier. D'ailleurs, c'est la première fois de la campagne qu'il remporte cinq matchs de suite.
Les Blues veulent quant à eux retrouver leur rythme. Leurs meilleurs pointeurs ont été plutôt silencieux depuis le début des séries. C'est notamment le cas de Vladimir Tarasenko, qui n'a enfilé l'aiguille qu'à une reprise après avoir inscrit 39 buts pendant la saison.
L'entraîneur-chef des Blues, Mike Yeo, n'est cependant pas inquiet. «Il obtient des occasions de marquer. Ça ne veut pas dire qu'on ne veut pas qu'il marque. Nous devons trouver une façon de le faire produire, mais je ne suis pas inquiet.»
Il n'y a pas que Tarasenko qui est muselé. Les attaquants Patrik Berglund et David Perron sont toujours en quête d'un premier filet en séries. Les difficultés dans le cercle de mise en jeu en sont peut-être pour quelque chose. Les Predators ont remporté 38 des 61 mises en jeu (62 %) lors de la première rencontre, dont 16 des 17 en deuxième période.
«Nous devons être meilleurs dans cette facette du jeu», a reconnu Yeo. «Les Predators nous ont dominés à ce niveau. Ils ont aussi été supérieurs dans les batailles à un contre un. Ils ont été meilleurs dans les petits détails et c'est pour cette raison qu'ils ont gagné.»
La deuxième rencontre aura lieu vendredi (20h), à St. Louis.  Avec AP
Jambe fracturée pour Fiala
Kevin Fiala sera réduit au rôle de spectateur pour le reste des séries. L'attaquant des Predators de Nashville a subi une fracture du fémur de la jambe gauche lors du premier match de la demi-finale de l'Ouest, jeudi à St. Louis. Il s'est blessé lorsqu'il a lourdement donné contre la bande derrière le filet des Blues à la suite d'un choc avec le défenseur Robert Bortuzzo à 1:46 de la deuxième période.
Fiala a été opéré avec succès à l'hôpital Barnes-Jewish de St. Louis. Selon le communiqué publié par le dg David Poile, l'attaquant de 20 ans - il a été réclamé au 11e rang en 2014 - est extrêmement déçu de ne pouvoir aider ses coéquipiers dans leur quête d'une première Coupe Stanley, mais il a hâte d'amorcer sa période de rééducation à son retour à Nashville. Il a marqué deux buts lors de la série de premier tour contre Chicago.